Partagez | 
 

 Déjà debout ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 67
⇝ Date d'inscription : 15/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Libre, allez y !
⇝ Relationship:

MessageSujet: Déjà debout ?   Sam 21 Jan - 19:39

      Déjà debout ?

      Gillian, Ethan et Saphyr Prescott



Il était encore tôt et Saphyr venait à peine de quitter la maison d'une de ses amies. Elle portait une robe noire, ni trop longue, ni trop courte et ne passait pas inaperçue dans la rue pour les seules personnes qui étaient assez courageuses pour se lever de bonne heure. Ce que pensaient les autres d'elle ? Elle s'en fichait. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle avait passé une soirée de rêve, à faire la fête et à s'amuser comme une folle. Est-ce qu'il y avait de l'alcool ? Bien sûr et elle avait peut-être un peu abusée de ce côté-là. Lorsqu'on faisait du sport à haut niveau c'était vraiment déconseillé de finir bourré lors d'une soirée mais c'était au-dessus de ses forces. Elle était encore jeune et elle n'arrivait pas à faire certains sacrifices surtout si elle n'en voyait pas l'intérêt et que ça l'empêchait de s'amuser.

La soirée avait été juste parfaite même si elle aurait largement préférée que Chelsea soit avec elle. Seulement sa meilleure amie avait d'autres plans et elle était trop occupée pour venir à la fête. Sur le moment Saphyr n'avait pas compris la décision de son amie surtout qu'elle ne la voyait plus autant qu'elle le voulait. Chelsea travaillait beaucoup et c'était la même chose pour Saphyr qui tentait de nouvelles figures en ce moment. Malgré cela la jeune fille ne comprenait pas pourquoi sa meilleure amie ne pouvait pas lui accorder cette nuit-là. Il était vrai que Saphyr avait horreur qu'on lui dise non mais, qu'elle le veuille ou pas, elle n'avait pas le contrôle sur tout et elle n'avait pas eu le choix.

La jeune blonde marchait tranquillement dans la rue et traversait les trottoirs les uns après les autres pour rejoindre sa maison, tout en réfléchissant à son prochain entrainement. C'était peut-être idiot ou obsessionnel mais, cette dernière ne s'arrêtait pas une seule seconde de penser au patinage. Quand elle n'avait rien à faire, elle pensait à ses figures, sa technique ou encore son enchainement. Aujourd'hui c'était le triple saut. Elle le jugeait encore un peu faible au niveau technique et il fallait qu'elle améliore ça très rapidement.

Elle arriva au bout d'une dizaine de minutes devant chez elle. La villa des Prescott était énorme et magnifique. Ce n'était peut-être pas la plus grosse maison au Canada mais, Saphyr jurait que c'était la plus belle à ses yeux. Elle s'approcha de la porte d'entrée et fouilla dans son sac à main quelques secondes avant d'y sortir les clés. Elle mit la clé dans la serrure et ouvrit la porte lentement. Lorsqu'elle pénétra dans la maison et qu'elle referma la porte, elle retira directement ces chaussures à talon pour ne réveiller personne à cette heure là. Elle s'arrêta quelques secondes pour voir si elle entendait du bruit ou le signe d'une personne réveillée mais rien du tout. C'était le silence complet et Saphyr adorait ça. Elle aimait sa famille plus que tout mais être seule le matin au rez-de-chaussée lui donnait un peu plus de temps pour se reposer surtout après une longue soirée comme celle qu'elle avait vécu.

Elle se dirigea dans la direction de la cuisine pour prendre un gros bol de céréale avant de se poser devant la télé. Saphyr aimait depuis qu'elle était jeune manger une tonne de céréale en regardant de vieilles cassettes d'anciennes compétions de patinage artistique. Elle trouvait toujours les patineuses pleines de prestance et magnifiques, c'était ce qui l'avait encouragée à continuer dans cette voix. Quand elle arriva à la cuisine, Saphyr se pensait toujours seule et le reste de sa famille à l'étage en train de dormir mais, elle fut surprise d'y trouver ses parents. Elle lâcha un petit cri de surprise avant de poser sa main contre son coeur qui battait à vive allure.

Je crois que j'ai eu la peur de ma vie, lâcha-t-elle d'un coup paniquée comme si on venait de la surprendre en train de voler quelque chose.


Dernière édition par Saphyr L. Prescott le Mer 1 Fév - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
Admin
Un chef, c’est fait pour cheffer
⇝ Messages : 178
⇝ Âge réel : 27
⇝ Date d'inscription : 18/12/2011

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Libre, allez y !
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: Déjà debout ?   Sam 21 Jan - 23:05

Saphyr, Gillian & Ethan PRESCOTT ♥



    A peine fut-il au lit, que notre jeune Prescott dormait déjà à points fermés. Il avait eu une dure journée. Comme toutes celles où ils s’entraînaient avec ses élèves en fin de compte. Aujourd’hui, il avait skié pas moins de cinq heures d’affilés, sans pause ni rien. Il était complètement exténué, n’ayant plus un brin de force. En rentrant chez lui en fin de soirée, il avait pris une douche, manger un morceau assez rapidement et était directement allé se coucher. Sa famille le comprenait mieux que personne. Après tout, ils savaient très bien ce que voulait dire un entraînement intensif, connaissant eux-mêmes cela à l’université. Ethan s’était donc couché sans Gillian. C’était de bonne heure il fallait dire. Mais il était tellement fatigué qu’il ne tenait même plus debout. Il avait vraiment besoin de sommeil, cela pouvait se lire facilement sur son visage. Ses muscles lui faisaient horriblement mal. Et ne parlons pas de son genoux blessé, c’était sans doute le pire. Après avoir embrassé sa petite famille, il se mit au lit et s’endormit pratiquement instantanément.

    Ethan se frotta les yeux. La lumière du réveil lui fit mal aux yeux, et pourtant l’intensité était loin d’être forte. Après quelques minutes d’une lutte acharnée pour ne pas s’abimer les yeux, il se rendit enfin compte qu’il était cinq heures du matin. Bizarre, d’habitude il ne se levait jamais de si bonne heure. Et surtout pas pour manger un morceau. Mais son ventre le faisait souffrir, tellement il avait faim. Péniblement, le jeune homme se leva du lit, regarda près de lui et vit que sa femme dormait à points fermés. Tout doucement et à pas de loups, il sortit de leur chambre à coucher et referma la porte doucement. Il ne voulait surtout pas la réveiller de si bonne heure. Elle allait surement croire qu’il avait un problème sinon. Marchant sur la pointe des pieds, Ethan rejoignit enfin la cuisine se situant au rez de chaussée. Là, il se prépara un sandwich au beurre de cacahuète, un de ses préférés. Il comptait le déguster lorsqu’il entendit des pas dans l’escalier.

    Nathan dormait paisiblement dans sa chambre et sa fille Saphyr était censée être rentré de soirée plus tôt dans la nuit. Il ne lui donnait pas d’heures exactes. Elle était assez grande pour savoir où se trouvait les limites de toute façon. Elle avait dut rentrer lorsqu’il dormait à points fermés et de ce faite, ne l’avait pas entendu rentrer. Ethan n’était jamais rassuré lorsqu’un de ces enfants sortaient la nuit. Normal, il était père et donc s’inquiétait toujours pour eux. Mais il avait confiance en sa fille et savait qu’elle ne risquerait pas de se mettre en danger inutilement. Et rien que cela suffisait à le rassurer un peu. Ca ne pouvait donc être que son épouse qui descendait. Et il avait raison. Il lui fit un sourire, alors que sa jeune et toujours aussi séduite femme se ruait déjà vers le réfrigérateur. Elle dormait debout, à coup sûr. Enfin, elle était très fatiguée, cela pouvait se lire sur son visage. Le jeune homme en fut amusé. Il sourit et réprima un petit fou rire.

    Une fois son sandwich terminé, il s’assit confortablement sur une chaise haute de la table de la cuisine, et croqua à pleine dents dans son grand sandwich. Mon dieu, que cela faisait du bien ! Il avait vraiment faim, cela se voyait. Il ne mangea cependant pas trop vite, histoire de ne pas s’étouffer non plus. Gillian vint s’assoir à ses côtés et toujours sans dire mots, il continue de déguster son petit festin.
    Quelques minutes plus tard, la porte d’entrée s’ouvrit. Gillian et Ethan se lancèrent un regard surpris, et attendant de voir ce qui se passait, ils ne bougèrent pas d’un pouce. Le jeune professeur arrêta même de mâcher le morceau de sandwich qu’il avait dans la bouche. Il pensa immédiatement à sa fille, mais espérait que ça ne soit pas elle. Car si c’était le cas, ça allait barder chez les Prescott. Il lança quand même un regard à a sa montre, histoire de voir si c’était bien cinq heures passés et pas un peu plus tôt. Mais non, c’était bien ça.

    " Non mais tu as vu l’heure ou quoi Saphyr ?! "

    Il ne pensait pas se mettre à crier aussi fort, mais ça avait été plus fort que lui. Sa fille dépassait vraiment les bornes là. Il était pratiquement l’heure de se lever pour se rendre à l’université, et elle arrivait avec un grand sourire, comme si de rien était. Ethan était hors de lui, mais essayait quand même de se calmer un peu. D’habitude, il ne levait jamais la voix sur ses enfants, et surtout pas de si bonne heure. Mais son étonnement avait pis le dessus sur la courtoisie. Il lança un regard à sa fille, pleins de menaces dans les yeux. Elle était grande, elle faisait ce qu’elle voulait. Mais tant qu’elle dormait sous son toit, il y avait des règles à respecter. Le père de Saphyr attendit donc sa réaction, mais elle ne vint pas tout de suite. Alors il enchaîna.

    " T’es au courant que tu commences l’entraînement dans moins de trois heures ? T’es devenue folle ou quoi ? T’as tout le week end pour t’amuser je te signale. "

    Spoiler:
     


(c) icons : QUEEN G. & Google

_________________
En cours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
Modo
Un sous-chef, c’est fait pour aider
⇝ Messages : 117
⇝ Localisation : au Canada avec ma famille
⇝ Loisirs : escrime, lecture, écriture
⇝ Âge réel : 23
⇝ Date d'inscription : 15/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Libre, allez y !
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: Déjà debout ?   Dim 29 Jan - 15:13

Saphyr & Ethan Prescott
« ...»









Aujourd’hui avait été une longue journée pour Gillian. En rentrant chez elle, elle s’était aperçue qu’elle n’avait pas été la seule à avoir vécu cette journée interminable et épuisante. Son mari était déjà rentré, bien avant elle. La journaliste était restée plus longtemps au bureau afin de préparer une interview que son patron lui avait donné à la dernière minute pour le lendemain. Son chef comptait beaucoup sur elle car il disait qu’elle faisait parti des meilleurs. La flatterie eut raison d’elle parce que cela faisait toujours plaisir d’entendre des compliments pour soi mais sans pourtant prendre la grosse tête. Gillian n’était pas du genre à être ainsi, elle était humble. Au boulot, certaines personnes la détestaient pour sa franchise entre collègues, ce que d’autres appréciaient moins bien. Elle s’en moquait complètement. La journaliste avait été la dernière à quitter le lieu de travail, elle dû donc fermer derrière elle. Cela arrivait souvent qu’elle soit seule, Ethan n’aimait pas trop cela parce qu’il pensait que quelque chose pouvait lui arriver, mais elle ne l’écoutait guère. Tout comme son mari, elle était une passionnée de son travail. Rien ne pouvait l’arrêter quand elle était à fond. En plus ce soir, elle rédigeait les questions sur un sportif intéressant, alors le plaisir d’écrire y était.
Une fois qu’elle fut rentrée dans la maison, elle demanda pour cher époux au près de ses enfants. Son cadet lui dit qu’il était allé manger et dormir ensuite. Un sourire s’esquissa sur ses lèvres. Elle posa son manteau dans la penderie et rejoignît Nathan, il avait l’air d’avoir mangé. Apparemment, elle était la seule à rentrer tard, enfin presque puisque Saphyr était partie dans une soirée. Elle se servît pour dîner et s’installa sur la table. Son esprit était ailleurs mais la fatigue commençait à prendre le dessus. Il était déjà 23h tout de même, elle avait vraiment tardé au boulot. Les paupières commençaient à se faire lourde alors Gillian finît rapidement son repas, fît la bise à son merveilleux fils et monta dans sa chambre. Quand elle rentra, elle aperçut Ethan dormir paisiblement dans le lit. Elle rigola silencieusement. Elle avait eu la chance d’épouser un homme qui ne ronflait pas, elle n’aimait pas ça du tout. Elle se dirigea vers la salle de bain, prit une douche, se brossa les dents et enfila son robe de nuit. Elle s’allongea sur son lit aux côtés de son époux et s’endormit quelques minutes plus tard. Elle était vraiment fatiguée, après cette rude journée.
Gillian dormait tranquillement. Elle sentît le drap bouger mais ne se douta pas qu’Ethan était sortit. Un instant plus tard, elle entendît un bruit en bas dans la cuisine. Elle se réveilla, elle remarqua le professeur n’était plus à ses côtés, alors sortît de son lit. Malheureusement pour elle, elle avait le sommeil léger. Dans certains cas c’était avantageux mais dans d’autres non et là, elle aurait aimé ne rien entendre. Elle descendît lentement pour le rejoindre. La journaliste n’était pas du tout réveillée, en plus, il était cinq heures du matin, c’était un peu normal qu’elle soit dans cet état. Une fois qu’elle fut en bas, elle vît son mari sur le sofa avec un sandwich à la main, surement au beurre de cacahouètes. Elle détestait ce sandwich, d’ailleurs, elle était la seule à ne pas aimer ça dans la famille. Elle se dirigea de ce pas vers le réfrigérateur tel un zombie. Un léger rire se fît entendre de la bouche d’Ethan, il se moquait de sa tête. Elle tourna la tête lentement en sa direction, exactement comme les morts vivants, ça faisait peur. Puis, elle enchaîna elle-même avec un rire. Qu’ils pouvaient être encore gamins ces deux là. Elle s’assît ensuite à côté de lui sans rien dire. La fatigue faisait qu’elle n’avait pas envi de parler. Elle s’était seulement servit un verre de jus.
Soudain, ils entendirent la porte d’entrée s’ouvrir. Ils se regardèrent se demandant qui pouvait bien rentrer à cette heure-ci. Lorsque la personne put être vue par le couple Prescott, le père de famille s’emporta immédiatement. C’était Saphyr. Elle avait abusé de la confiance de son père. En plus, elle avait entraînement tout à l’heure. Gillian n’intervint pas de suite mais quand Ethan enchaîna de plus belle, elle essaya de le calmer. « Ethan calme toi. Ca ne sert à rien de crier. »
Elle ne défendait pas sa fille mais comme elle était à peine réveiller, entendre une voix furieuse n’était pas agréable. Elle se tourna vers sa grande fille et lui parla. « J’espère que tu sais que tu ne vas pas t’en sortir comme ça. Tu as profité de la confiance de ton père Saphyr, je te préviens, ça va barder. Dis-moi, pourquoi tu n’es pas rentrée plutôt ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 67
⇝ Date d'inscription : 15/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Libre, allez y !
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: Déjà debout ?   Mer 1 Fév - 15:51

      Déjà debout ?

      Gillian, Ethan et Saphyr Prescott


La soirée avait était longue et Saphyr ne s'était plus amusée comme ça depuis son entrée à l'université du sport. Elle ne regrettait pas son choix même si ce n'était pas aussi simple pour elle que d'autres étudiants venant d'universités différentes de la sienne. Lorsqu'elle avait été invitée à cette fête par une ancienne amie, elle était au départ septique mais elle avait accepté. Elle avait pu revoir beaucoup de ces anciens amis de lycée et reprendre contact avait deux ou trois personnes. La seule chose qu'elle avait regretté c'était de ne pas avoir eu sa meilleure amie avec elle ce soir-là. Heureusement elle avait appris qu'une seconde fête avait lieu la semaine prochaine et même si elle n'avait pas promis qu'elle y serait, elle avait beaucoup envie d'y retourner. C'était plein d'étoiles dans les yeux et un énorme sourire scotché sur son visage qu'elle était rentrée tôt chez elle ce matin.

La jeune blonde venait à peine de rentrer dans la cuisine qu'elle poussa un léger cri en y découvrant ces parents en train de manger. Elle préféra faire comme si c'était de rien était avec ces parents et elle comptait engager la conversation pour leur faire oublier qu'elle venait tout juste de rentrer il y a seulement quelques secondes mais, vu le regard que son père lui avait lancé à ce moment-là, elle n'allait pas pouvoir sans sortir aussi facilement et sans se faire remonter les bretelles. Elle préféra sur le moment ignoré son regard et marcher jusqu'au placard pour attraper un bol avant de se diriger vers le frigo et prendre une brique de lait. Saphyr referma le frigo lentement et pensait qu'à cet instant, elle serait enfin tranquille et que personne ne l'engueulerait pour son retard mais, son soulagement n'était que de courte de durée.

Ethan se mit à crier sur elle en lui demandant si elle avait vu l'heure et Saphyr avait été prise un peu au dépourvut. Elle ne savait pas quoi répondre sur le moment et elle comptait lui répliquer qu'elle avait maintenant 23 ans et qu'elle n'avait pas de compte à lui rendre, qu'elle était beaucoup trop grande pour avoir un couvre-feu. Seulement son père avait enchaîné de plus belle sans lui laisser le temps de répondre et se défendre. Il reprit en lui disant qu'elle avait un entraînement dans mon de trois heures et qu'elle était devenue folle. Cette fois, Saphyr savait que son père n'avait pas tort et c'est ce qui l'énervait davantage.

« Sauf que c'était pour un anniversaire et cet anniversaire n'était pas ce week-end mais, hier soir. Je ne pouvais pas dire non à une de mes amies ou rentrer à 22h comme une petite vieille. »

Elle avait dit ça d'un ton calme et sans s'énerver. Tout d'abord, parce qu'après avoir passé une soirée comme celle d'hier, elle n'avait pas le courage de crier ou de monter le son. Ensuite parce qu'elle savait très bien que rester calme pouvait beaucoup plus énerver les gens que crier sur eux. En plus de ça, elle ne se permettrait pas de crier sur son père à ce moment-là alors qu'au fond d'elle, elle savait exactement qu'elle était en tord dans cette histoire. Sa mère prit enfin la parole pour calme Ethan en lui expliquant que crier ne servait à rien. Saphyr esquiva un petit sourire en espérant que sa mère prenne un peu sa défense mais, elle perdit rapidement son sourire quand Gillian reprit la parole. Même si sa mère ne criait pas, ces paroles étaient aussi pleines de reproche aux yeux de la jeune fille.

« J'avais bu. »

Elle avait dit ça d'un coup sans réfléchir plus d'une seconde et sans penser que ça pouvait l'enfoncer encore plus mais, elle avait un plan derrière la tête et elle n'avait pas non plus dit ça sans penser à la suite de ces paroles. Elle regarda sa mère d'un air sincère en évitant le regard de son père avant de reprendre toujours d'un ton calme et posé.

« Je me suis dit que c'était complètement irresponsable de sortir en pleine nuit toute seule pour rentrer à la maison alors que j'avais bu. J'ai pensé qu'il était préférable de dormir dans une des chambres d'amis un petit peu et de repartir tôt le matin. »

Un sourire se dessina sur le visage de la jeune fille qui venait de passer la fille inconscient à peut-être responsable. Au fond, elle pensait qu'elle ne s'en était pas trop mal sortis vu la situation et que ces parents seraient peut-être compréhensif. Elle n'attendit pas de réponse qu'elle se mit à verser du lait dans son bol avant d'attraper le paquet de céréale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

To know who am I

It's more personal

MessageSujet: Re: Déjà debout ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Déjà debout ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Assis ou debout?
» Une histoire à dormir debout...
» S'asseoir ou rester debout quand on est prof?
» la nébuleuse de l'homme debout
» Le livre du jour : Debout les passionnés du Christ du père Zanotti Sorkine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CANADA :: Habitations :: Granville Island :: Villa des Prescott-