Partagez | 
 

 PV Kiera ϟ L'alcool fait parfois de mauvais choix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 36
⇝ Localisation : Dans le frigo
⇝ Loisirs : Running ♫ Football américain
⇝ Âge réel : 28
⇝ Date d'inscription : 21/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Libre, allez y !
⇝ Relationship:

MessageSujet: PV Kiera ϟ L'alcool fait parfois de mauvais choix   Sam 21 Jan - 21:41

l'alcool fait parfois de mauvais choix.


21h00. Je sors du bar dans lequel je m'abreuvais depuis maintenant une bonne heure et demie. Je pensais à Kitty, cette enfoirée qui est certainement entrain de se taper un mec en ce moment. Jaloux ? Non, sérieusement pas tant que ça, juste j'ai l'impression de ne pas exister pour elle. Ca me déprime. Combien je donnerais pour être avec elle dans ses bras, toucher sa peau si douce, entendre le son reposant de sa voix si sensuelle, toucher ses fins cheveux bruns et fixer ses yeux noisettes. Rien que penser à elle me fait chialer, j'avais une bière à moitié vide dans ma main, je trônais dans les rues, elles étaient toutes près de l'université. D’ailleurs, une envie subite d'y passer me vint tout à coup à l'esprit. Ben quoi ? Pourquoi pas ? Après tout, rien ne m'en empêche j'ai toute la soirée, de toute façon j'ai rien d'autre à faire de mon corps maintenant saoul. Je bus les quelques dernières flopées de bières, pour balancer la bouteille en verre sur le trottoir, autant vous dire que ce n'est pas forcement un bruit très agréable à l'oreille. Sur le coup, je m'en foutais royalement. J'entrais dans l’enceinte de l’établissement quand je vis une lumière allumée, au premier étage. Je ne sais pas pourquoi mais je suis allé vers la lumière. D'un pas légèrement étourdi et imprécis, j'avançais tel un âne beaucoup trop chargé. Les escaliers de l'université me paraissaient comme infranchissable. C'est dingue comme un athlète comme moi peut être réduit en une lopette ne savant même pas aligner deux pas juste avec quelques verres de gins et autres bières brunes ou blondes.

21h30. Non vous ne rêvez pas, j'ai bien mis trente minutes pour monter ces escaliers. Et encore, en me tenant à la rambarde de sécurité. Merci, la rambarde de sécurité... J'avançais vers la porte, la fenêtre carré aussi grande qu'un hublot faisait ressortir la lumière de la pièce. La lueur blanchâtre m'annonçait que l'objectif était atteint. Me voila à... LA BIBLIOTHÈQUE ?! Oh non... Quelle mauvaise idée ai-je bien pu avoir d'être ici même. Je relisais plusieurs fois l'écriteau pour être bien sur qu'il y avait écrit ça. Oui oui Andrew, tu ne rêves pas c'est bien ça qu'il y a écrit. M'enfin pas bien grave, je vais tout déchirer quand même. J'allais mettre le souk, c'était sur, et certain ! Je rentrais alors dans la ... bibliothèque, quand une "gentille" bonne femme avec des lunettes me dit tout de suite de faire le silence, non mais attends... J'ai encore rien fait... Je regardais cette personne, je sais pas si un cliché qu'il y avait dans ma tête ce soir là, mais cette bonne femme avait tout à fait la tête des bibliothécaires, vous voyez le genre ? Lunettes noires, tailleur noir beaucoup trop petit pour elle, sourcils naturellement froncés, un regard perçant à tuer un ours en pleine chasse, sachant que vous êtes le poisson qu'il traque, quoi hors sujet ? Bon bref, vous voyez quoi... elle ne quittait pas mes yeux saphirs du regard, je n'aimais pas du tout son air hautin, et imbus d'elle même. Je décidais de passer à autre chose.

21h45. Après ma guerre des regard avec la bibliothécaire, je regardais la salle, une bibliothèque quoi. Des livres, des étagères, des livres, des livres, des livres, des filles... Oué, des filles, des étudiantes certainement. Bref, ressaisi toi ! T'es là pour foutre le bordel Andrew. Pour bien mettre le souk dans une bibliothèque veillez toujours à ce que la bibliothécaire ne soit pas armée... Sinon il arrive ça...

« ALLUMEZ LA MUSIQUE LES JEUNES ! ALLEZ ON DANSE ! » le regard de braise que la bibliothécaire me faisait, allait me coûté très très cher « STOP ! » dit-elle en sortant un flingue de son tailleur « Waw... Mais c'est qu'elle est armée la jolie dame » je ne trouvais pas du tout cette femme belle, disons, la politesse ? « Ca suffit le blond, je te reconnais t'es le coach de l’équipe de foot, hein ? » « Waw qu'elle sens de la déduction... franchement respect. » elle pointait dangereusement le flingue vers moi, je reculais jusqu'à toucher une étagère, mec, t'es dans la merde sérieusement là. Je commençais à prendre pleins de livres pour lui balançait à la figure un à un. Elle allait tirer quand elle partit je ne sais plus exactement où ni pourquoi. Un blanc dans mon esprit sans doute.

Après ça je fouillais dans ses tiroirs, une bouteille de whisky ! Mon jour de chance, je la liquidais en moins de deux, les grammes d'alcool dans le sang augmentés, j'allais être à mon pique dans une heure en attendant je pouvais foutre le bordel. J'attrapais tous les livres pour les balancer à tous hasard vers les gens parfois, je m'en foutais, j'étais bourré. A vrai dire je ne me souviens absolument pas de ce qui s'est exactement passé. Les chaises et les tables étaient retournées c'était beau à voir. J'avais hâte de repartir chez moi, quoi qu'après réflexion, je crois qu'une jeune fille veut me parler. Le sourire béât aux lèvres, je l'attendais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
Admin
Un chef, c’est fait pour cheffer
⇝ Messages : 910
⇝ Âge réel : 26
⇝ Date d'inscription : 12/12/2011

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Désolé, je peux plus.
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: PV Kiera ϟ L'alcool fait parfois de mauvais choix   Dim 22 Jan - 17:54

Monsieur Y met 50000 dollars en banque au taux de 6%. On veut savoir combien il va avoir en banque la première année, la deuxième année, la troisième année...

- JE DÉTESTE LES MATHS!

Je n’aurais probablement pas dû crier ces quelques brefs mots… Suite à cela, toutes les têtes se sont retournées vers moi accompagnées d’un regard d’assassin. La bibliothécaire, parce que oui, je suis actuellement dans une bibliothèque et je vous assure que ce n’est pas l’idée la plus géniale de faire ses devoirs en ces lieux étant donné qu’on ne peut strictement rien dire, imaginez, on peut à peine respirer librement sans que la bibliothécaire nous dévisage en mettant son gros index tout ratatiné sur sa bouche, non, mais! Le droit à la vie, ça ne lui dit rien à cette espèce de pourriture?! Bref, comme je disais, mon postérieur se fait à présent ratatiner par une chaise dure comme fer depuis à présent 3h00. 180 minutes à perdre mon temps à faire des devoirs de mathématiques alors que j’aurais pu continuer mon entraînement en gymnastique question de remporter ma prochaine compétition contre la femme la plus soumise au monde, j’ai nommé : Jelina Laurine Jenkins. Enfin, après un bref temps où mon esprit c’était baladé dans tous les racoins poussiéreux ou pas de mon esprit, j’ai décidé de replonger dans le monde sinistre des mathématiques.

J’étais concentrée, mon esprit bouillonnait et il avait même tracé un labyrinthe imaginaire où je voyais enfin le fromage, la réponse à mon équation mathématique, j’y touchais quasiment quand tout à coup, un cri immonde s’était fait entendre dans la bibliothèque.

- ALLUMEZ LA MUSIQUE LES JEUNES ! ALLEZ ON DANSE !

Imbécile! Juste… imbécile. Mon labyrinthe imaginaire venait de s’effacer, le fromage s’était enfui et il me fallait tout recommencer. Imbécile. Je le dévisageais au loin, le voyant basculer de tout côté le regard nuageux. De ma chaise en fer, j’endentais quelques mots, mais rien d’assez suffisant pour pouvoir déchiffrer son langage. Soudain, la vielle avait sorti une arme, une règle? Peut-être… je ne pourrais pas confirmer l’arme du crime si jamais la police me demandait quelle était la cause du meurtre… Enfin, trêve de plaisanterie, j’espérais que ça soit la bibliothécaire qui remporterait la bataille! Certes, elle était énervante avec sa loi du silence, mais comparativement au blondinet, elle était aussi supportable qu’un âne avec une patte cassée. La bataille avait commencé, tous les élèves observaient le duel, certains d’un œil moqueur tandis que d’autres s’inquiétaient pour les vieux os de la bibliothécaire. Il y eut un placage contre une étagère qui avait laissé s’échapper quelques livres, des romans lancés dans tous les sens et… un seul livre qui avait vraiment mal choisi sa destination : moi! J’avais vu noir, je le sais, car j’étais persuadée que j’étais sur le point de tomber dans les pommes, il faut aussi dire que malgré l’état secondaire de ce prof, il avait une sacrée pogne! Je suis sûre que c’était volontaire de sa part, c’était trop irréaliste comme scène! Même dans les films on ne retrouve pas ça alors je n’imagine pas dans la vraie vie! C’est donc les yeux en flamme que je m’étais dirigée vers cet homme que je dois vous avouer, est plutôt bon comédien.

Une fois à ses côtés, je l’avais regardé droit dans les yeux, chose que lui ne fessait pas. Je lui jetais des rayons laser aussi puissants que ceux du personnage qui porte toujours des lunettes dans X-men mais il ne réagissait pas, rien! Il était probablement trop concentré à jubiler devant la bouteille de whisky qu’il venait tout juste d’engloutir comme un porc. Devenant de plus en plus colérique devant ce prédateur, j’avais commencé à le secouer tout en lui criant :

- Imbécile! Arrête de déconner je sais que tu joues la comédie! Tu avais tout prévu, ce livre m’était destiné!

Heureusement, il n’avait pas réussi sa mission de me mettre hors d’état. Je suis une grande future athlète olympique je ne suis pas faite en chocolat et ça, il devrait le savoir.

_________________

crédit. Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 36
⇝ Localisation : Dans le frigo
⇝ Loisirs : Running ♫ Football américain
⇝ Âge réel : 28
⇝ Date d'inscription : 21/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Libre, allez y !
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: PV Kiera ϟ L'alcool fait parfois de mauvais choix   Dim 22 Jan - 20:17

l'alcool fait parfois de mauvais choix.


22h00. C'est avec un taux d'alcool dans le sang bien supérieur à la moyenne autorisé que j'avalais les paroles de la jeune fille en face de moi. Merci du jeu de mot... Bref. Elle alignait des mots qui pour moi étaient du pure baratin. « Imbécile! [... Arrête de déconner je sais que tu joues la comédie! Tu avais tout prévu, ce livre m’était destiné! ...] » les passages entre crochets étant ce que je n'ai pas compris, voila comment je lui répondu. « Pourquoi tu me traites d’imbécile sans raison ? Et pourquoi tu me tutoies je suis ton professeur alors... » la fin de la phrase ne vint pas, pourquoi ? bonne question.

Rappelez vous, j'avais bu en tout 3 bières brunes, 2 bières blondes dont l'une d'entre elle s'était retrouvée éclatée sur le trottoir, puis 4 ou 5 verres de gins. Moi alcoolique ? Non... Mais surtout la goutte qui faisait déborder le vase, si j'ose dire. C'est la bouteille de whisky pleine qui est désormais aussi vide d'alcool que le désert du Sahara en eau potable.

Ce petit rappel, plus que nécessaire, peut sans doute vous faire deviner la suite aisément. Non ? Bon alors je vous explique ce qu'il s'est produit après la "phrase-sans-fin". J'avais donc bu l’équivalent d'une année d'alcool d'une femme enceinte soit 2.72 g/l, oui, j'ai fait le calcul. Mon organisme si extensible par habitude, s'était "lâché" sur le chemisier blanc d'une jeune étudiante à quatre pattes entrain de ramasser les livres que j'avais envoyé sur la tronche de l'autre femme sans scrupules qui avait donc disparue dans d'étranges circonstances. La jeune fille se levait vers moi d'un air... Dégouté ? Normal je venais de lui tacher sévèrement son magnifique chemisier blanc dont elle devait tenir comme à la prunelle de ses yeux. Elle me fixait d'un regard plus que noir, tueur, assassin, tout simplement intenable. Puis elle me mit la plus grande baffe que Dieu n'est jamais vu sur sa terre, avec mes grammes, la fatigue, cette fille qui m’emmerdait depuis maintenant dix bonnes minutes, j'étais tombé comme un vieux torchon sur le sol, j'étais pitoyable à voir, c'était déroutant. Je me frottais la joue qui avait été frappée par la main de Satan, j'imaginais que ça faisait comme dans les bons dessins-animés des enfants, la marque de la main était surement encore d'un rouge écarlate sur ma pauvre joue souffrante. La jeune fille était toujours d'un air de "pff-bien-fait-pour-ta-gueule-gros con" elle me regardait avec pitié. Je gémissais sur le sol, complétement anéanti par cette claque démentielle.

22h15. La bibliothécaire revint, elle avait toujours son flingue à la main, elle venait vers moi en me beuglant à l'oreille des mots qui n'avaient pas la sonorité de mots gentils. J'entendais des noms d'oiseaux, les yeux fermés, j'étais entrain de m'assoupir quand elle me mit un sale coup dans le ventre, je faisais alors les gros yeux en limitant un retour de vomissement. J'avais mal à la joue, au ventre, aux oreilles et certainement autre part, mais j'avoue que là je ne sais plus exactement. C'est avec beaucoup de souplesse et de grâce que la bibliothécaire balança son flingue par la fenêtre, mon dieu, qu'elle est bête, sur le coup j’espérais qu'il ne soit pas chargé, sinon un ado aurait pu le récupérer et tuer des gens innocents. J'imaginais tous les scénarios horribles, sanguinolents, et cruels possibles. C'était totalement... glauque et dégueulasse.

22h25. La bibliothécaire me tendit la main, ah oué ? Nous sommes quittes ? NON. Ne jamais faire confiance à une bibliothécaire. Elle m'aida à me relever puis fit exprès de me faire me lâcher en plein "levage-d'Andrew-saoul", en gros j'étais entrain de me relever tant bien que mal, quand je fus à demi-assis, disons assis-debout, la bibliothécaire aussi sadique que laide me lâcha comme une grosse sardine qu'on lâche aux phoques. La jeune fille brune ? Ben écoutez, je sais pas ce qu'elle faisait pendant tout ce temps... Elle se marrer, elle me disait des trucs incompréhensible ? Sans doute, en tout les cas cette soirée promettait d'être mémorable, mais pas forcement dans le bon sens du terme. C'est dingue de voir tous ces trucs improbables se dérouler dans le même lieu, la même nuit, à la même heure. Tant de scènes incompréhensibles et pourtant (en tout cas sans doute) réelles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
Admin
Un chef, c’est fait pour cheffer
⇝ Messages : 910
⇝ Âge réel : 26
⇝ Date d'inscription : 12/12/2011

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Désolé, je peux plus.
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: PV Kiera ϟ L'alcool fait parfois de mauvais choix   Sam 28 Jan - 15:14

« Pourquoi tu me traites d’imbécile sans raison ? Et pourquoi tu me tutoies je suis ton professeur alors... »

S’il n’y avait pas eu une dizaine d’élèves autour de moi je vous garantis, cher lecteur, que je me serais probablement assise sur le tapis de la bibliothèque et fait une longue séance de yoga question de relaxer tous mes nerfs qui ne cessaient de vouloir s’extirper de mon corps tellement ce professeur, qui devrait songer réellement à devenir prof de théâtre, m’énervait. Il a un don divin, un don servant à faire péter la coche des gens! C’est fou! Je suis prête à donner mon talent de gymnastique à tous ceux et celles qui réussiront à passer plus d’une seconde en sa compagnie sans qu’une grosse vaine de colère apparaisse dans leur coup! Respire Kiera… Alors, c’est en prenant une immense respiration que je m’étais exclamée la voix légèrement pincée de folie :

« Parce que tu es imbécile! L’imbécile! Et j’ai parfaitement le droit de te tutoyer car il y a ici plein d’élèves qui t’ont vu saoul dans une bibliothèque et en plus à tenter d’assassiner une bibliothécaire ET d’agresser sexuellement une étudiante! Tu es vraiment très mal placé pour essayer de montrer une certaine supériorité! »

Oui, j’avais tout compris à présent, c’était logique après tout! Cet aliéné, qui possède de grands pouvoirs de comédien, faisait semblant d’être sous l’effet de l’alcool. En rentrant dans la bibliothèque il m’avait tout de suite repérée, puisque je suis la plus jolie fille présente dans cette pièce, et m’avait lancé un livre en croyant que ça allait suffire pour me faire évanouir. Ceci dit, erreur de sa part, ce n’est pas arrivé. Bref, si j’étais tombée dans les pommes, cet homme m’aurait probablement kidnappée et m'aurait amenée dans le sous-sol de Quest Université et m’aurait… enfin… je n’en dis pas plus, c’est trop horrible! Ma carrière aurait été ruinée… Bref, cet homme qui paraissait imbécile ne l’était peut-être pas autant qu'il le laisse paraître… Il avait tout de même réussi à planifier ce plan diabolique qui aurait très certainement fonctionné sur une personne faible.

Soudain, tout s’était passé hyper vite, le blondinet avait commencé à avoir des hauts de cœur, comme si le monstre du loch Ness allait y être expulsé et soudain BEURK! Une marée de vomis tout moutonneux venait de sortir de l’immense bouche de mon agresseur, atterrissant sur un élève qui essayait de faire sa bonne action de la journée en ramassant les livres que cet imbécile comédien avait lancés partout dans les airs. Le pauvre… il n’aurait pas dû… Cet élève atteignait quasiment le même niveau de caractère que moi et du coup, l’alcoolisme s’était retrouvé propulsé sur le sol, laissant toute la trace de son corps estampé sur le vieux tapis de la bibliothèque. De mon côté, cette scène était magique, féérique, je me croyais au paradis et j’avais bien entendu éclaté de rire comme une sorcière qui venait de capturer un Hansel et Gretel. Par ailleurs, je pense que c’est mon grand rire noir qui a attiré la bibliothécaire à revenir dans son entre, elle semblait plus déterminer cette fois…

La vieille bibliothécaire était effectivement revenue en force. On voyait à travers son regard assoupi une détermination hors du commun, comme si elle revenait du monde des morts. Enfin, le duel entre le professeur et la dame, que je commençais à apprécier de plus en plus, s’était poursuivi. J’observais cette scène accotée à une chaise, attendant que quelqu’un m’apporte un sac de pop corn et criant des trucs du style : allez la mémé! Un coup dans les côtes, les côtes! Non, pas le ventre! Il faut dire que la bibliothécaire était tellement vieille qu’elle devait très certainement avoir des problèmes d’auditions... Enfin, après une vingtaine de minutes je commençais à m’ennuyer et j’avais envie de régler mes comptes avec ce méprisable personnage. Je m’étais donc levée et paisiblement j’avais avancé vers mon agresseur qui commençait sérieusement à perdre le contact avec notre planète nommée la Terre. Une fois à ses côtés, je lui avais sévèrement pincé l’oreille gauche, l’obligeant à se courber sous la douleur. Information importante : Avoir les ongles longs et aiguisés peut parfois être un atout. Bref, je l’avais entraîné dans le coin le plus ennuyant et poussiéreux de la bibliothèque, j’ai nommé : la section des documentaires.

Nous étions enfin isolés et dorénavant il n’aurait plus le choix d’écouter ce que j’allais lui dire du moins… c’est ce que je pensais! J’avais l’impression d’avoir pris les choses en main et c’est donc en étant tout fier de moi que j’avais commencé l’interrogatoire en sortant discrètement mon cellulaire de ma poche et le mettant en fonction enregistré. Si j’arrivais à lui faire dire son plan à voix haute, j’aurais une preuve et ainsi je pourrai le dénoncer ou encore mieux, le menacer! Suite à cette pensée, j’avais réellement envie d’éclater d’un rire satanique comme que l’on voit régulièrement dans les BD cependant, je m’étais abstenue, car j’étais parfaitement consciente que mon agresseur aurait eu des soupçons.

« Alors, monsieur le professeur, pourquoi m’avez-vous frappé avec un livre? »

_________________

crédit. Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 36
⇝ Localisation : Dans le frigo
⇝ Loisirs : Running ♫ Football américain
⇝ Âge réel : 28
⇝ Date d'inscription : 21/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Libre, allez y !
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: PV Kiera ϟ L'alcool fait parfois de mauvais choix   Mer 1 Fév - 20:24

l'alcool fait parfois de mauvais choix.


UC.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

To know who am I

It's more personal

MessageSujet: Re: PV Kiera ϟ L'alcool fait parfois de mauvais choix   

Revenir en haut Aller en bas
 

PV Kiera ϟ L'alcool fait parfois de mauvais choix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le danger de l'alcool au volant ! A voir bien que difficile
» Hydromel sans alcool fait maison
» Photos visibles dans google
» François Rebsamen (sénateur-maire de Dijon) : "Je me suis trompé sur la réforme des rythmes, j'ai fait un mauvais choix".
» L'alcool dans tout ça! Hips!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: UNIVERSITE DU CANADA :: 1er étage :: Bibliothèque-