Partagez | 
 

 P, E. & J. ▬ Quand tout devient compliqué.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 58
⇝ Date d'inscription : 15/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP:
⇝ Relationship:

MessageSujet: P, E. & J. ▬ Quand tout devient compliqué.   Sam 4 Fév - 20:07




Jamais sans mon téléphone portable, je me suis dirigée vers les haras tout en pianotant un mémo sur mon clavier. Je ne devais absolument pas rater mon prochain entraînement de natation sinon mon père me tuerait. Il y a des jours om je détestais vraiment être la fille du directeur. En dehors du fait qu’il m’obligeait à nager alors que je préférerais de loin m’agripper à des barres parallèles, je lui devais tout de même le respect et je n’ai jamais été aussi forte que ma sœur sur ce point là… Bref, tout ça pour dire que ce jour là, j’aurais sûrement à faire aux foudres de mon père. Mais je m’en fichais, je n’aspirais qu’à une chose : m’évader de ce monde liquide qui était à présent et pour toujours le mien…

Lorsque je suis arrivée au lieu désiré, je me suis dirigée près du box d’un magnifique cheval blanc comme neige. Il s’appelait Snowwhite, je sais, très original comme prénom. Mais peut m’importait qu’il s’appelle chaussette ou autre chose. Il était de loin mon équidé préféré et à chaque fois que je me rendais aux haras, c’était vers lui que je me dirigeais en premier. Ce cheval avait le don de me remonter le moral quand je n’allais pas bien. Je pouvais lui raconter tous mes problèmes comme mes bonheurs, il passait son museau à travers la porte de son box pour que je le caresse. Alors à chaque fois que cela arrivait, je ne me faisais pas prier. Je m’exécutais. Et aujourd’hui ne faisait pas exception à la règle. Lorsque que Whity –et oui, je lui ai même trouvé un mignon petit surnom, enfin mignon, ça reste à prouver- a sorti son museau hors du box pour m’accueillir, j’ai souri et je lui ai dit : « Oh mon beau, tu es magnifique aujourd’hui. Je suis désolée, je n’ai pas pu t’amener de petite sucrerie, mais la prochaine fois, tu seras gâté, promis. » Je n’ai pas tout de suite remarqué que quelqu’un s’avançait doucement près de nous. Mais lorsque ce fut le cas, j’ai détourné la tête tout en laissant mes mains posées délicatement sur le museau de Whity, et il ne me fallut pas longtemps pour remarquer qu’il s’agissait de Enzo et de sa fidèle compagne, miss O’Hara. Jouant le petit jeu que nous avions mis en place Enzo et moi, j’ai souri en le voyant, n’accordant aucune attention à sa meilleure amie. Cette fille prend toujours plaisir à me rabaisser et à me traîner plus bas que terre et même si je n’ai jamais rien fait pour me défendre, je n’allais tout de même pas la saluer et lui donner une chance de m’envoyer une de ses vannes. J’ai même lâché Whity pour aller saluer Enzo comme la fausse petite amie que j’étais se devait de le faire. J’espérais même voir Jane grimacer ou un signe de sa part qui me dirait qu’elle n’aime pas ça. Même si avec cette fille, on ne peut jamais être certain de sa réaction. Et mes premiers mots furent même pour mon « amoureux » : « Hello beau brun. Alors comment vas-tu aujourd’hui ? » Je n’ai tout de même pas osé l’embrasser comme une petite amie l’aurait fait. Je n’en étais encore pas capable. Idiot me direz-vous, mais c’était tout moi… Je lui ai alors pris la main en faisant de mon mieux pour éviter celle qu’il considérait comme sa meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
Admin
Un chef, c’est fait pour cheffer
⇝ Messages : 519
⇝ Âge réel : 26
⇝ Date d'inscription : 25/12/2011

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Libre, allez y !
⇝ Relationship:

MessageSujet: Une expérience de vie feat. JULIAN   Sam 4 Fév - 23:03


À savoir : Pour tous ceux et celles qui liront le texte ci-dessous, sachez qu’il est fortement déconseillé de faire semblant d’avoir une blonde afin de rendre jalouse sa meilleure amie qui est possédée par nul autre que Satan.

***
Je me sentais démoniaque en cet après-midi, car je savais que le temps était enfin venu de mettre mon plan à exécution. Cette journée allait forcément se graver dans l’histoire de William Enzo Atwoods puisqu’elle comporterait obligatoirement une grande partie de jalousie qui se transformerait probablement engueulade, mais surtout, on pouvait voir cette journée comme une sorte d’exorcise. Je m’explique puisque présentement, cher lecteur, vous devez me trouver complètement déganter. Alors, c’est tout simple, depuis quelque temps Jane a été possédée par le démon nommé Hazel L. Freeman. Celle-ci l’entraîne dans des plans sataniques ce qui amène Jane à perdre de vue le bon chemin et ainsi à s’éloigner de moi, son meilleur ami depuis toujours. Bref, elle me déçoit de plus en plus avec son attitude de fausse bitch. Ceci m’amène donc à vous dire qu’elle est ce plan infaillible. Eh bien, je sais que Jane déteste les filles qui font de la natation puisqu’elle sait que plus tard elle sera en compétition avec ces sportives pratiquant ce même sport. Ceci m’a amené à penser tout bêtement : pourquoi ne pas faire semblant de sortir avec l’une d’elle? Jane pourrait forcément se sentir trahit et ressentir de la jalousie pour finalement vouloir reconquérir l’homme qui l’a toujours soutenu, c’est-à-dire, moi. Elle tournerait le dos à l’impure Hazel et se retournerait vers le petit ange que je suis.

J’étais donc assis dans la cour de Southern Cross University quand je me suis décidé à annoncer à « ma meilleure amie » que je m’étais fait une petite copine tout récemment. Bien entendu, je ne lui avais pas divulgué son nom et je lui avais simplement fait savoir qu’elle nous attendait dans le haras de l’Université. C’est donc en discutant de tout et de n’importe quoi que moi et la Jane possédée nous sommes dirigés vers ce bâtiment peu fréquenté.

Une fois arrivé, j’avais été étonné par l’odeur insupportable d’excrément. Bah oui, je m’excuse, mais je n’ai jamais habité en campagne alors je suis persuadé que cette odeur m’affecte beaucoup plus que la plupart des gens. Enfin, je m’égare… Comme je disais, nous venions d’entrer dans ce bâtiment et tout au fond on voyait une chevelure dorée, je savais bien entendu que c’était Pearl et c’est pourquoi j’avais souri à Jane et m’était avancé vers Pearl qui semblait parler à un cheval... étrange.
J’étais content de la façon dont avait réagi Pearl, c’était juste... parfait! De plus, je n’osais pas regarder Jane, car je savais qu’un fin sourire transperçait mon visage, j’étais tellement certain que ça allait fonctionner. Pearl venait de me prendre la main et je venais de répondre à sa question en touchant délicatement son nez de lutin :

- Ton beau brun va très bien! Comme je pense que vous ne vous connaissez pas, laissez-moi faire les présentations. Jane, Pearl ma copine et Pearl, Jane ma meilleure amie.

Il faut bien la jouer subtil à fond question de n’éveiller aucun soupçon chez Jane alors, pas la peine de préciser que je m’appliquais plus que lorsque quand je fais du ski nautique pour faire paraître notre relation vraie. Du côté de Pearl, elle semblait s’amuser, cette fille pratiquant le sport de la natation était curieuse tout comme moi de voir la réaction de Jane. C’est donc en terminant sur ces derniers mots que ma curiosité m’avait emporté et que je m’étais enfin retourné vers Jane.

_________________

░ Liens ░ William Enzo Atwoods ░ Topics ░


Spoiler:
 


Dernière édition par W. Enzo Atwoods le Jeu 23 Fév - 20:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
Admin
Un chef, c’est fait pour cheffer
⇝ Messages : 515
⇝ Âge réel : 24
⇝ Date d'inscription : 08/11/2011

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Il me reste un peu de place...
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: P, E. & J. ▬ Quand tout devient compliqué.   Lun 6 Fév - 10:39


À savoir : Les brunes comptent pas pour des prunes. Nanmého.


***

Je trépignais d'impatience. Pire que ça même, j'avais rarement été aussi excitée. Est-ce que c'était l'alcool d'hier soir qui coulait encore dans mes veines ou l'annonce d'Enzo, mon meilleur ami, qu'il avait une copine ? Je n'en savais rien mais j'étais quand même foutrement excitée. Enzo n'avait pas voulu me dire qui elle était, je savais seulement que nous devions la retrouver un peu plus tard au haras. Ne n'aimais pas trop cet endroit. Ok, un cheval c'est gentil, c'est mignon, mais ça pue horriblement ! Et puis j'avais jamais réussi à monter un truc pareil, donc je n’aimais pas ça un point c'est tout. J'espérais que la copine d'Enzo ne soit pas cavalière : en dehors de Deirdre, je ne les aimais pas beaucoup, elles se la racontaient beaucoup trop avec leur bêbête à quatre pattes. Et puis elles sentaient le foin et la bouse à plein nez, c'était vraiment insupportable. Une surfeuse comme lui, voilà ce qu'il lui faudra. Et puis de toute façon, j'étais 100% pour qu'il sorte avec Pandora. Cette fille était juste géniale, elle était celle qu'il lui fallait. J'avais d'ailleurs mis au moins des plans machiavéliques pour la pousser dans les bras de mon meilleur ami, mais Enzo, ce rabat-joie, avait refusé que je les mette en œuvre. Vraiment pas drôle.

Depuis quelques temps, je sentais bien que ce n’était pas vraiment comme d’habitude avec Enzo, et je savais très bien pourquoi : il ne supportait pas Hazel, la volleyeuse que j’avais rencontré ici à la Southern Corss university. Pourtant, elle était absolument géniale ! On s’entendait comme les deux doigts de la main et on faisait les quatre cents coups toutes les deux. Mais comme d’habitude, Enzo trouvait à y redire. D’après lui, Hazel me détournait du droit chemin et donc de lui. Ce qui était complètement faux, il était toujours mon meilleur ami, et il l’avait toujours été ! C’était juste que j’avais besoin de faire d’autres choses, voir d’autres personnes … M’amuser quoi ! Enzo, il était cool mais un peu trop gentil sur les bords. Il était copain avec tout le monde, il énervait jamais personne. Et comme plaire à tout le monde c’est plaire même aux cons … Bref, moi, j’avais envie d’être un peu méchante. Et si ça ne lui plaisait pas, tant pis pour lui. Il restait mon meilleur ami après tout, et je restais sa confidente numéro un en matière de relation amoureuse. C’était à moi de donner ou non ma bénédiction.

Sur le chemin vers le haras, je tentais d’oublier cette odeur insupportable en questionnant Enzo sur sa mystérieuse petite amie. Est-ce qu’elle était à l’université ? Est-ce que je la connaissais ? Est-ce qu’elle était jolie ? Est-ce que c’était Pandora ? Est-ce que je l’aimais bien ? Mais il ne me dit strictement rien, aiguisant encore ma curiosité. Nous arrivions presque aux bâtiments. Soudain, j’aperçus une chevelure blonde. Mouais, j’aurais préféré une brune - comme moi -, ou une rousse - comme Pandora. Mais bon, je n’allais pas commencer à faire la difficile. Mon meilleure ami me sourit, tout content de lui, et je réalisais que la fille qui se trouvait en face de moi et qui parlait à un cheval quelques secondes plus tôt n’était autre que … PEARL CORNWELLS. Soit l’une des filles que je détestais le plus dans cette université ! Le genre Blondie et sans cervelle, la parfaite fille à papa. Elle se prenait pour une nageuse, mais on voyait à trois kilomètres qu’elle n’était pas faites pour ça ! Y avait qu’à voir ses bras : des cure-dents tellement elle était maigre. Elle sourit à Enzo avec son petit air « trop mignon quoi ». Beurk.

- Hello beau brun. Alors comment vas-tu aujourd’hui ?

Beau brun ? Ok, maintenant, j’avais juste envie de vomir. Est-ce qu’elle savait qu’elle parlait à un homme et plus à un cheval ? Mon dieu, une vrai gamine de dix ans quoi. Elle finit par s’approcher de lui pour lui prendre la main. J’eus envie de crier à mon meilleur ami qu’elle était en train de lui refiler tous ses microbes mais j’étais encore bien trop choquée pour dire quelque chose.

- Ton beau brun va très bien! Comme je pense que vous ne vous connaissez pas, laissez-moi faire les présentations. Jane, Pearl ma copine et Pearl, Jane ma meilleure amie.

Je lui souris faussement, mais la blonde savait très bien tout le bien que je pouvais penser d’elle. Qu’il ne compte pas sur moi pour lui serrer la main ou lui faire la bise. Je voulais ne pas lui réduire sa petite main en bouilli quand même. Mon meilleur ami se retourna vers moi, comme pour avoir ma bénédiction. Qu’il ne compte pas sur moi pour jouer la comédie, je détestais mentir.

- Je crois qu’on se connait déjà, n’est-ce pas Pearl ?

Je lançais un regard assassin à la blonde. En fait, j’étais même quasiment sûre que j’avais déjà parlé de cette fille à Enzo. Je lui avais surement dit combien elle pouvait être exaspérante avec ses manières et sa petite tête de fille modèle. J’étais étonnée que mon meilleur ami ne s’en souvienne pas et qu’il ait réussi à me jouer un tour pareil. En plus, il savait très bien que je détestais les autres nageurs de l’université ! Est-ce qu’il n’y avait pas suffisamment d’autres filles pour qu’il aille choisir parmi celles que je ne pouvais pas encadrer. Je me tournais à nouveau vers Enzo :

- Pearl Cornwells, Enzo ? Sérieusement … Dude … Tu me déçois ! Compte surtout pas sur moi pour des doubles rendez-vous avec cette fille là.

Plutôt mourir en fait. Je croisais les bras, attendant leurs réaction à tous les deux.

HJ : OMG, je suis une grosse conne, je m'exaspère moi-même tiens.


_________________

JANE TONY O'HARA

Girls just wanna have fun | Some boys take a beautiful girl and hide her away from the rest of the world. I wanna be the one to walk in the sun. Oh,girls, they wanna have fu-un. Oh,girls, just wanna have. That's all they really want .. Some fun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 58
⇝ Date d'inscription : 15/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP:
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: P, E. & J. ▬ Quand tout devient compliqué.   Lun 6 Fév - 16:40

Enzo jouait le jeu à fond, j’aimais ça. Je n’aurais su expliquer pourquoi, mais sortir des sentiers battus me plaisait. Si mon père savait ce que je manigançais, il me tuerait certainement. Mais pour l’heure, je prenais plaisir à faire mal à cette Jane. Le jeu dans lequel je me suis embarquée méritait d’être mis en place juste pour voir comment cette Jane allait réagir. Après tout, elle a toujours tout fait pour me rabaisser, à mon tour de lui faire la même chose. Sauf personnellement, je préférais être plus subtile. Et je ne savais pas vraiment si Enzo connaissait mes réelles motivations, mais peu m’importait finalement. A ce moment là et rien qu’en voyant l’expression de la jeune femme, j’étais aux anges. Elle devait faire semblant de m’apprécier pour son meilleur ami, ce que je trouvais jouissif. Le démon avait pris possession de moi et j’aimais ça. Sous les yeux de Snowwhite, je souriais en prenant mon rôle très au sérieux. Je ne savais pas du tout si ça allait prendre et combien temps ça allait durer. Mais pour le temps que ça durera, je prendrai un malin plaisir à voir Jane me détester pour une chose qu’elle ne pouvait contrôler cette fois. Jane a d’ailleurs été plus rapide pour répondre à Enzo. Mais j’ai continué de sourire lorsqu’elle a répondu qu’on s’était déjà vues. Et comme j’adorais la voir faire semblant de m’apprécier, j’ai poussé le bouchon encore plus loin en lui répondant, tout en la regardant droit dans les yeux : « Effectivement, on se connaît déjà. » J’ai alors reporté mon attention sur mon « petit ami », me demandant combien de temps allait bien pouvoir tenir Jane. Et effectivement, elle n’a pas mis longtemps à se tourner vers son meilleur ami pour lui mettre dans les dents que je n’étais pas une fille convenable pour lui. Si j’avais été sa « vraie » petite amie, j’aurais probablement pris Enzo à part pour lui expliquer ce qui me liait à cette Jane. Mais je préférais de loin rester là, devant elle à la contempler s’énerver pour rien. Elle devait d’ailleurs enrager de me voir si confiante, si sure de moi. Ce qui n’était pas le cas autrement. Lorsqu’elle a prononcé les mots tueurs, je n’ai pas attendu que mon « petit ami » lui réponde. J’ai pris les devants et elle m’a entendue chanter : « Cette « fille-là » aime celui que tu dis ton meilleur ami. Cette « fille-là » accepte que son petit ami ait une meilleure amie qui ne comprend rien à rien et qui n’accepte pas la fille qu’il a choisie pour âme sœur. Mais libre à toi de penser ce que tu veux finalement. » Je ne me reconnaissais pas moi-même et j’espérais que Enzo ne m’en veuille pas. Mais toutes les railleries de Jane à mon égard refaisaient surface et je ne pouvais m’empêcher de les lui remettre en pleine figure. Toute cela allait aller très loin, je le sentais. Je savais pertinemment que Jane ne s’arrêterait pas là. Mais au moins, j’aurais eu mon moment de gloire, si petit soit il.
J’ai alors regardé Enzo en souriant et je lui ai dit : « Enzo chéri, si tu veux on peut dîner ensemble ce soir. Je sais qu’on avait prévu de se retrouver après manger mais finalement, j’ai eu un désistement alors si tu le veux et si tu es libre bien sur, on pourra manger tous les deux. Jane pourra venir aussi si elle veut. » J’en rajoutais. En aucun cas nous n’avions prévu de dîner ou de faire quoi que ce soit ensemble mais devant Jane, il fallait bien rester dans la peau du personnage en donnant le plus de détails possibles. Des détails vraisemblables.
Finalement, m’amuser avec Jane s’avérait être très amusant, c’est le cas de le dire. Je savais qu’elle ne sortirait pas les crocs devant son meilleur ami et si jamais ça arrivait, je saurai me défendre. Plus question d’être la fille qui se laisse marcher sur les pieds. Pour aujourd’hui tout du moins. C’était comme si des ailes avaient poussé dans mon dos et ces ailes me donnaient la force nécessaire pour affronter tous mes démons. Et ces démons prenaient formes sous les traits de Jane O’Hara.
Je tenais toujours la main de Enzo en attendant une réponse de l’un ou l’autre de mes visiteurs. Whity se demandait ce qui arrivait mais il retourna vite faire son affaire dans son box.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
Admin
Un chef, c’est fait pour cheffer
⇝ Messages : 519
⇝ Âge réel : 26
⇝ Date d'inscription : 25/12/2011

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Libre, allez y !
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: P, E. & J. ▬ Quand tout devient compliqué.   Sam 11 Fév - 16:28

Quand tout devient compliqué



credit. Tumblr


Ne vous inquiétez pas cher lecteur, je voyais très bien au début que Jane se retenait comme une dingue pour ne pas faire éclater sa colère qui bouillonnait en elle comme un volcan qui était sur le point de passer en mode fusion. Toutefois, j’adorais voir ce regard électrique que Jane envoyait à Pearl, elle semble ne se douter de rien! Magnifique! J’étais entièrement aux anges de voir Jane dans cet état puisque ça prouvait en quelque sorte qu’elle tenait toujours à moi, elle ne supportait pas de me voir en compagnie d’une fille qu’elle hait pour sa perfection et ça me rendait heureux, elle était jalouse et c’est ce que je souhaitais, car s’était la première étape de l’exorcise, faire prendre conscience à Jane qu’elle tenait toujours à moi et qu’ainsi elle devrait arrêter de fréquenter cette peste d’Hazel afin de quitter se sentier rempli de boues et de roches où elle ne cesse de trébucher de partout. Soudain, c’est en pensant à divers scénarios dans ma tête que Jane s'est retournée vers moi à une vitesse excessivement lente, comme le genre d’effet que l’on retrouve dans les films sauf que cette fois c’était dans la vie réelle, elle me faisait quasiment peur avec ses yeux sans pupille et insondable...

- Pearl Cornwells, Enzo ? Sérieusement … Dude … Tu me déçois ! Compte surtout pas sur moi pour des doubles rendez-vous avec cette fille là.

Je ne l’ai jamais vu me jeter ce regard, ça me donnait la chair de poule et c’est pourquoi un sourire mal à l’aise était apparu sur mon visage, exprimant une sorte d’émotion de : « bah quoi, j’n’ai rien fait de mal », mais aussi une pincé de : « Désolé…? ». J’avais malencontreusement perdu le contrôle de mon jeu d’acteur et heureusement que l’intervention de Pearl m’a vite fait revenir dans la partie, la blondinette était tellement entrée dans son personnage que j’étais impressionnée par le caractère avec lequel elle fessait face à Jane la démone, ce n’était pas dans ses habitudes.

- Cette « fille-là » aime celui que tu dis ton meilleur ami. Cette « fille-là » accepte que son petit ami ait une meilleure amie qui ne comprend rien à rien et qui n’accepte pas la fille qu’il a choisie pour âme sœur. Mais libre à toi de penser ce que tu veux finalement.

« Aime »? « Âme sœur » ?! Elle était forte la petite Pearl! J’étais ébahi par ce qu’elle venait de répondre à Jane, j’avais le goût de lui donner une bonne tape dans le dos question de féliciter la grande prestance avec laquelle elle agissait devant la femme aux yeux machiavélique. Je crois bien que le cheval que Pearl flattait plutôt se sentait, tout comme moi, comme un objet dans la haras, un spectateur qui ne disait plus rien et qui se contentait d’observer la réaction des deux sportives. Sérieux, si j’avais eu une caméra, je crois que j’aurais pu en faire un film!.. Trêve de plaisanterie, Pearl avait décidé de m’inclure dans le scénario en me confirmant que finalement notre « supposé » souper pourrait avoir lieu, elle avait même osé inviter Jane! C’était tellement beau à voir que je n’ai pas réussi à retenir l’émotion, je me suis élancé dans les bras de Pearl et je lui ai fait un bon gros câlin tout en lui murmurant à l’oreille : « Tu es juste formidable! Continue comme ça et je vais vraiment tomber en amour avec toi! ». En lâchant mes mains de sa taille, je me suis approché de sa bouche et j’ai délicatement effloré ses lèvres en y déposant un doux baiser. Je venais de lâcher une bombe, une bombe nucléaire qui était destinée à Jane. Conscient de ce que cela allait engendrer chez Jane, je me suis retourné vers la bombe à retardement en souriant et je lui ai dit:

- Alors tu viens?! Je suis sûr que tu l’as connais mal, prend un peu sur ton orgueil et vient avec nous!

_________________

░ Liens ░ William Enzo Atwoods ░ Topics ░


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
Admin
Un chef, c’est fait pour cheffer
⇝ Messages : 515
⇝ Âge réel : 24
⇝ Date d'inscription : 08/11/2011

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Il me reste un peu de place...
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: P, E. & J. ▬ Quand tout devient compliqué.   Dim 12 Fév - 21:29


À savoir : Les brunes comptent pas pour des prunes. Nanmého.


***

Moi qui m'attendait à un bonne nouvelle de la part de mon meilleur ami, j'avais été bien déçue. Non pire que ça, meurtrie. Oui, oui, je vous assure, rien que ça. Imaginez un peu : votre meilleur ami, l'homme de votre vie (un amoureux, ça finit toujours par vous décevoir et votre père ne vous tient pas les cheveux au dessus des toilettes quand vous vomissez après des culs secs de tequila ; votre meilleure ami, si), qui vous plante un couteau dans le dos en sortant avec l'une des filles que vous détestez le plus. Et qui en plus vous balance son bonheur en pleine face avec des sourires et des gouzi-gouzi. Beurk. A cette instant, j'avais juste envie de gifler Enzo et de lui dire "Hey man, wake up, cette fille est une conne doublée d'une imbécile" Mais vu mon regard assassin, j'imaginais qu'il l'avait compris. Quand à Pearl ... Je lui aurais volontiers enfoncé mon poing dans sa gueule de Blondie si j'avais pu. Mais non, malgré les apparences, j'avais quand même un minimum de self-contrôle. Mais juste un minimum hein, fallait pas qu'elle en rajoute la Barbie. Alors que je m'attendais à une réponse d'Enzo, c'est elle qui prit la parole. Comme si j'avais envie de l'entendre. Est-ce que j'avais la tête d'une fille qui avait envie de l'entendre ? Est-ce qu'elle croyait vraiment que j'avais que ça à faire ? Bref, ça ne l'empêcha pas d'ouvrir sa grande bouche.

« Cette « fille-là » aime celui que tu dis ton meilleur ami. Cette « fille-là » accepte que son petit ami ait une meilleure amie qui ne comprend rien à rien et qui n’accepte pas la fille qu’il a choisie pour âme sœur. Mais libre à toi de penser ce que tu veux finalement. »

Elle était pas sérieuse là quand même ? Son "âme-soeur" ? Comme si Enzo allait passé sa vie avec une fille comme elle. Il était juste génial, il pouvait trouver beaucoup mieux qu'elle, sans aucun doute. De toute façon, j'étais persuadée que mon meilleur ami était le copain parfait. Un peu trop gentil et calme pour moi (d'où le fait qu'il soit mon meilleur amie et pas mon petit copain), mais sinon, parfait en tout point : gentil, serviable, drôle, attentionnée ... Au fait, peut-être que Pearl était juste amoureuse de lui et que lui était bien trop gentil pour lui avouer qu'elle était débile. Oui, cela devait être un truc dans le genre, je ne voyais que cette hypothèse. Elle lui avait avoué son amour pour lui et Enzo, bien trop gentil, était en train de lui faire la charité. Je reconnaissais bien là mon meilleur amie. La fille du dirlo se tourna ensuite vers lui avec ce regard de guimauve complètement insupportable. Elle voulait pas lui rouler une pelle devant moi non plus pendant qu'elle y était ?

« Enzo chéri... »

Je me retournais pour leur tourner le dos et fis semblant de mettre un doigt dans ma bouche comme si je voulais me fais vomir. Malgré tout, mon meilleur ami avait bien saisi mon geste et c'était bien le but. Enzo chéri ... Elle était quand même pas sérieuse là ? Elle continua sa phrase.

« Si tu veux on peut dîner ensemble ce soir. Je sais qu’on avait prévu de se retrouver après manger mais finalement, j’ai eu un désistement alors si tu le veux et si tu es libre bien sur, on pourra manger tous les deux. Jane pourra venir aussi si elle veut. »

Je ris. Comme si j'avais que ça à faire. En plus, c'était pas du tout mon genre de tenir la chandelle et de rester avec un couple en étant toute seule. Alors que je cherchais la réplique la plus cinglante possible pour leur expliquer que j'étais extrêmement désolée mais que je ne pouvais pas aller manger avec eux puisque ma manucure m'attendait, Enzo fit la chose la plus inattendue possible. Il l'embrassa. Pas sur la main, pas sur la joue, pas dans le cou. Sur la bouche, en plein dedans. Ça y est, j'allais vomir mon petit-déjeuner là. Je ne pus retenir un bruit de dégoût alors qu'Enzo se tournait vers moi.

« Alors tu viens?! Je suis sûr que tu l’as connais mal, prend un peu sur ton orgueil et vient avec nous! »

Je croisais les bras en souriant. Enfin sourire, façon de parler, j'étais à la limite de lui arracher la tête à la Blondie. Je regardais Enzo droit dans les yeux. Si j'avais pu lancer des éclairs, ça lui serait arrivé en plein coeur. Je me sentais tellement trahie. Et voilà que maintenant il me demandait de mettre mon orgueil de côté. Mon orgueil, il pouvait se le mettre où je pense.

« No way, n'y pense même pas Enzo. Contrairement à toi, je suis pas là pour faire la charité aux filles sans amis. J'ai pas que ça à faire. »

C'était décidé, je me cassais d'ici. Là, tout de suite maintenant, j'avais juste envie d'aller nager pour évacuer ma colère. Faire des longueurs, histoire de penser à autre chose. J'en voulais à Enzo. OK, on n'était pas dans nos meilleurs moments ces dernières semaines mais me faire ça ? A moi sa meilleure amie ? Je m'approchais d'Enzo pour lui dire au revoir mais avant je balançais un regard noir à Pearl.

« S'il souffre à cause de toi ou si j'entends une seule fois parler d'une crasse que tu lui aurais fait ... Je te détruis ma fille. »

Et le mot était presque faible. Je me tournais ensuite vers Enzo, et je restais une petite seconde à le regarder. Là je n'étais même plus en colère. J'étais juste ... Triste ?

_________________

JANE TONY O'HARA

Girls just wanna have fun | Some boys take a beautiful girl and hide her away from the rest of the world. I wanna be the one to walk in the sun. Oh,girls, they wanna have fu-un. Oh,girls, just wanna have. That's all they really want .. Some fun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 58
⇝ Date d'inscription : 15/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP:
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: P, E. & J. ▬ Quand tout devient compliqué.   Lun 13 Fév - 13:31

Tout cela prenait des proportions inattendues. Bien sur, je savais que Jane ne resterait pas stoïque face à mon entrée dans la vie de son meilleur ami. Elle en était incapable… Mais de là à l’inviter à dîner avec nous, j’y étais allée un peu fort. Toujours est-il qu’heureusement que toute cette histoire de petit ami n’était qu’un leurre, sinon j’aurais été bien mal lotie quant à mes réflexions acerbes en direction de Jane. Car si j’arrivais à lui répondre de la sorte, c’était juste parce que j’adorais la voir s’énerver pour une chose qui n’avait pas lieu d’être. J’étais parfaitement entrée dans mon personnage, moi qui n’ai jamais été comédienne pour deux sous. La situation faisait que je prenais mon pied et voir cette fille fulminer à cause de moi, ça avait quelque chose de jouissif. Après tout elle était celle qui m’en faisait voir de toutes les couleurs à chaque qu’elle en avait l’occasion. A mon tour de lui renvoyer l’ascenseur. Elle allait voir de quel bois je me chauffe ! J’espérais juste que Enzo ne mette pas fin à la comédie tout de suite. Mas d’après son baiser « amoureux », il n’allait pas le faire de si tôt. Nous étions donc sur la même longueur d’onde. J’ai d’ailleurs pris un malin plaisir à l’enlacer quand il est venu me prendre dans ses bras. La réaction de Jane fut notre récompense à tous les deux. Les mots que Enzo me susurra à l’oreille eurent pour effet de me faire sourire. Heureusement que les termes de notre accord étaient clairs, dans le cas contraire, j’aurais très bien pu tomber amoureuse de lui pour de vrai moi aussi. Mais c’était sans prendre en compte les sentiments que j’éprouvais pour un autre garçon. Mais pour le moment, ces sentiments n’avaient pas lieu d’être. Alors lorsque mon « petit ami » m’a lâchée et que « le monstre » fit de son mieux pour ne pas nous frapper tous les deux, je fis moi aussi de mon mieux pour ne pas cracher à la figure de cette fille. Si elle se mettait à attaquer, j’allais riposter. Et c’est ce qu’elle fit en me qualifiant de « fille sans amis ». Ce à quoi je ne me suis pas gênée pour répliquer : « Enzo n’est pas de ton avis. Et lui n’a pas besoin de me faire la charité pour m’aimer. Et tant que tu ne te seras pas mis ça dans le crâne, nos rencontres risquent d’être un peu… Fructueuses. » J’ai alors jeté un regard à Enzo, un regard qui signifiait « fais quelque chose s’il te plait ! » Car en tant que « petit ami » il aurait dû me protéger et surtout me défendre. Jane n’allait pas croire longtemps à cette comédie si nous ne faisions pas tout dans les règles. Je détestais avoir à diriger les gens. Mais mon regard envers Enzo était plus amical qu’autre chose même s’il traduisait une chose bien précise.

Puis « le monstre » s’approcha de moi en me lançant un regard noir. Je m’attendais au pire et j’avais raison du fait que ses mots furent d’une gentillesse extrême, si vous voyez ce que je veux dire… J’ai d’ailleurs fait de mon mieux pour ne pas déglutir. Je ne laissais rien paraître, contrairement à ce qu’on aurait pu penser. Et au moment de lui répondre, j’ai pris soin de choisir mes mots… « Oh t’en fait pas pour ça. Tu te débrouilles très bien toute seule pour le faire souffrir. Je n’ai pas besoin de m’y mettre… Et il faudrait peut-être que tu apprennes ce que le mot « amour » signifie. Après ça, on pourra discuter. » J’ai alors pris la main de Enzo, attendant de voir ce qui allait se passer. Le regard que Jane lui lança n’était pas celui auquel on pouvait s’attendre… Et même si j’aimais la voir s’énerver comme elle le faisait, je n’aimais vraiment pas pouvoir lire en elle de la tristesse. Sans vraiment m’en rendre compte, j’ai serré la main de mon « petit ami » en voyant que sa meilleure amie ne réagissait plus de la même façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

To know who am I

It's more personal

MessageSujet: Re: P, E. & J. ▬ Quand tout devient compliqué.   

Revenir en haut Aller en bas
 

P, E. & J. ▬ Quand tout devient compliqué.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand tout s'écroule autour de nous, que faire ? La solution...
» L'intervention de Dieu quand tout semble être perdu
» Quand tout semble s'écrouler dans votre vie, le Seigneur est près de vous !
» Quand tout le monde est solidaire....
» Camembert : tout fout le camp...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: UNIVERSITE D'AUSTRALIE :: Extérieur :: Haras-