Partagez | 
 

 I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 116
⇝ Âge réel : 27
⇝ Date d'inscription : 03/02/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Il me reste un peu de place...
⇝ Relationship:

MessageSujet: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   Mar 7 Fév - 18:29

I am your sex session, but I love it
J'avais hésité un long moment à venir jusque là. Un très, très long moment. Je n'aurais jamais crue que je le ferais vraiment. Je pensais me résigner, mais mon courage m'a forcé à venir devant cette porte. Rien que de m'imaginer la voir, j'avais des frissons. Je ne savais pas si j'avais raison de ce que je faisais. J'avais juste pris mon courage à deux mains. Alex m'aurait dit de faire ça. Alex aurait sue me conseiller. Mais je devais agir seule, car il n'étais plus là de toute façon. Mais cette envie de plaisir brûlant, qui m'avait poussé à l’adultère, je le refoulais. Je devais mettre un terme à tout ça. Mais je ne pouvais pas, car quand je repensais rien qu'à son corps collé à moi, j'avais des frissons. C'était doux, agréable. Je pourrais faire cela à chaque seconde. Tous ces plaisirs, ils étaient toxiques. Je ne pouvais pas continuer. Pas avec elle. Je la déteste. Mais j'aime ce que nous faisons ensembles. Je dois le refouler. Si cette aventure se faisait savoir par le proviseur, nous serions renvoyés. Mes parents seraient déçus, surtout ma mère qui repartirais dans une dépression, en répétant chaque jours que mon frère n'aurait jamais déshonoré la famille. Tout ce serait du jour au lendemain. Suffit juste d'une langue de pute... J'inspirais profondément. Après un quart d'heure passé devant cette porte, à réfléchir, je décidais de me lancer. J’espérais qu'elle serait là, et seule. J'espérais surtout qu'elle me dise qu'elle voulait que ça continu, qu'elle aimait cela, autant que moi. Je tapais à la porte de Deirdre.
Il était encore temps de fuir. Je pouvais toujours me retourner et partir. Mais elle attractais, et je restais sans bouger. Oui, non. Être agressive, être gentille. Sourire, ne pas sourire... Tout ce confondait dans mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 94
⇝ Âge réel : 25
⇝ Date d'inscription : 17/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Désolé, je peux plus.
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   Mar 7 Fév - 19:34

I am your sex session, but I love it



Deirdre était seule. Et mon Dieu que ça faisait du bien. Ce n’était pas qu’elle n’appréciait pas sa colocataire – bien que le sujet était discutable – c’était juste qu’elles étaient trop différentes pour s’entendre. Aussi, quand sa coloc’ était là, Deirdre ne pouvait pas faire ce qu’elle était en train de faire actuellement. C’est-à-dire danser comme une folle sur la musique forte qui envahissait la pièce tout en envoyant des textos, mangeant des friandises et parfois feuilletant une page de son magazine de mode, entourant les articles qu’elle demanderait à son père de lui acheter pour se faire pardonner de ne pas l’avoir emmenée en Suisse alors qu’il y avait été avec sa belle-mère qui avait tout juste six ans de plus qu’elle. Deirdre enjamba rapidement un jean échoué au sol en notant rapidement du coin de l’œil que pour une fois, ce n’était pas Pearl qui s’était étalée dans la pièce mais bel et bien elle. D’un côté, comment refaire sa garde-robe sans essayer ses propres vêtements pour savoir ce qui lui allait et ce qui n’allait plus ? Impossible, voilà tout. Par exemple, ce super pantalon à pince qu’elle avait tant mis et remis, eh bien, il ne lui allait plus. Et la couleur était passée de mode, il lui en fallait un vert. Elle avait donc rapidement entouré celui qu’un mannequin portait dans son magazine. Pour l’instant, elle n’avait toujours pas remis de bas, se promenant en sous-vêtement dans la pièce, portant simplement une chemise boutonnée à rayure bleue. Elle se demandait si elle lui appartenait réellement ou s’il elle l’avait juste piquée à un de ses amants. Au final, elle se dit que la réponse importait peu, elle était juste sexy comme ça. La blonde se gratifia d’un sourire dans la glace et décida de commencer à ranger un peu ses vêtements. Elle les plia soigneusement, faisant un tas de ceux qu’elle gardait et ceux qu’elle irait donner à une quelconque œuvre de charité pour avoir bonne conscience. Il lui fallut dix minutes pour tout remettre en ordre. Elle décida tout accrochant son dernier top dans la penderie de ranger les bonbons parce qu’à ce rythme, elle devrait jeter tous ses fringues pour passer à la taille au dessus. Elle trouva inutile de se changer et décida qu’elle pouvait bien rester comme ça, elle mettrait son pyjama quand elle irait se coucher. Elle s’affala donc sur son lit, attrapant deux autres magazines et commença à la feuilleter tout en chantonnant quelques paroles de la chanson qui passait. Elle était perdue dans ses pensées et faillit ne pas entendre les coups frappés à la porte. Heureusement pour la personne derrière la porte, la mélodie se terminait et Deirdre se leva pour aller ouvrir. Elle soupira en se demandant vaguement si c’était pour elle ou pour sa coloc’. Parce que mine de rien, cette dernière avait pas mal de visites. Des visites purement intéressées parfois mais des visites tout de même. Elle ouvrit la porte à la volée, un air ennuyé sur le visage qui se changea vite en une expression de surprise. Elle ne s’attendait pas à la trouver là, sur le devant de sa chambre. Son cœur s’emballa brusquement alors que son sang se mettait à bouillonner dans ses veines. C’était tellement étrange. Jamais elle n’avait autant désiré quelqu’un de sa vie mais à chaque fois qu’elle la voyait, une envie bestiale la prenait, l’envie de coucher avec Romane. Ca aurait presque pu être parfait d’avoir une sex friend avec qui on ne s’ennuyait jamais sauf qu’en toute sincérité, Deirdre ne pouvait pas voir Romane. Elle la détestait que si on lui avait proposé par la fenêtre, elle aurait sincèrement hésité à dire oui. Mais son désir pour elle l’aurait fait pencher vers le non. Parce que qu’est-ce qu’elle la désirait. C’était incompréhensible à ses yeux mais c’était comme ça. Son corps était fait pour glisser contre celui de la brune en face d’elle et ça malgré leur haine mutuelle. Elle l’observa un instant avant de s’appuyer contre le chambranle de la porte. « Tu as besoin de quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 116
⇝ Âge réel : 27
⇝ Date d'inscription : 03/02/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Il me reste un peu de place...
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   Sam 11 Fév - 12:20

La porte s'ouvrit. Sans m'en rendre vraiment compte, j'avais croisé des doigts pour que ce soit elle. La porte s'ouvrit sur Deirdre. Mon cœur eu un sursaut. Elle était habillé avec seulement une chemise sur ses sous-vêtements. C'était... sexy. Pour dire je trouvais ça même craquant. J'essayais de me concentrer un maximum. Il ne fallait pas que je cède. J'inspirais profondément, afin de faire redescendre les pulsations de mon cœur. Elle se posa et me demanda si je voulait quelque chose.
C'est à ce moment que je ne sur quoi répondre. Oui je voulais quelque chose, mais je la voulais elle, ou qu'elle me fiche la paix? Je faisais paraître le plus de sérieux possible, et je lui répondais, d'une voix presque tremblante.
« Tu peux me laisser entrer, peut-être? »
J'avais pas assez réfléchis. Si je rentrais, je n'arriverais pas à me concentrer. Je ne l'étais jamais quand nous étions dans la même pièce. Je venais pour quoi déjà? Ah, oui c'est vrai. Pour mettre un terme à notre relation. sauf que je n'en avais plus envie. A vrai dire, je ne savais plus ce que je voulais. Regarder Deirdre me donnait des frissons. C'était agréable. Agréable et dangereux. En plus, je la déteste. Mais Je suis son sex friend. Enfin, elle est aussi le mien.
Je regardais derrière elle la pièce, à moitié rangée. Puis dans mon élan, mon regard rencontra celui de Deirdre. Mon sang bouillait. Je n'avais qu'une seule envie, à laquelle je m'abstenais de mon mieux. Mais ça n'avait pas l'air d'être réciproque de son côté, ou elle ne le laissait pas paraitre. Je commençais à bouger, à faire comme si je me fichais d'elle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 94
⇝ Âge réel : 25
⇝ Date d'inscription : 17/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Désolé, je peux plus.
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   Sam 11 Fév - 18:45

Inconsciemment, Deirdre porta une main dans ses cheveux pour enrouler une mèche de cheveux autour d'un de ses doigts, peu importait lequel parce que sentir le regard de Romane - pas vraiment discret - sur elle la rendait folle de désir. Elle venait juste de réaliser à quel point la pensée qu'elle avait eu tout à l'heure était vraie. Elle était sexy comme ça et Romane autant qu'elle ne pouvaient pas résister de se jeter dessus quand elles étaient dans la même pièce. Est-ce que cela voulait dire que dans les minutes qui suivaient, elles allaient coucher ensemble ? Son coeur s'emballa à cette idée et son sang se mit à battre tellement fort dans ses veines qu'elle dut faire tous les efforts qu'elle pouvait pour tenter de paraître impassible, pour garder cette expression impassible sur le visage, cet air ennuyé qui signifiait : tu pourrais être le président en personne, je n'en aurais strictement rien à faire, dis ce que tu as à dire et dégage ! Mais c'était totalement fou, si Deirdre s'était écoutée, elle aurait déjà attiré Romane dans sa chambre et l'embrasserait à pleine bouche. Néanmoins, elle refusait de perdre la face. Après tout, c'était Romane qui était venue la voir, peu importe ce qu'elle voulait, elle devrait le lui demander ou le lui dire. Elle n'allait pas se montrer si faible. Le fait qu'elle ne puisse pas résister à son corps l'ennuyait déjà assez. Ce n'était pas pour en plus le lui avouer littéralement. Parce que quand Deirdre avait décidé qu'elle était bisexuelle - oui son orientation sexuelle ne s'était pas découverte, c'était Deirdre qui en avait décidé - elle était à peu près certaine que ses conquêtes féminines seraient plus l'histoire d'un soir qu'une relation sérieuse. Allez savoir pourquoi. Enfin, si, elle, elle savait. Ce n'était qu'une question de plaisir. Elle aimait le sexe, elle avait décidé d'en avoir deux fois plus en s'ouvrant aux deux horizons. Mais le truc, c'est que gars ou fille, jamais Deirdre n'avait cessé d'avoir le contrôle. Même quand elle pensait être amoureuse, elle gardait le contrôle d'une main de fer, prête à tout foutre en l'air s'il le fallait pour une raison d'honneur, de pari ou de compétition. Mais avec Romane, c'était différent. Parce qu'elle aurait été incapable de la laisser partir malgré la haine qu'elle lui portait. Oui c'était devenu de la haine, de la haine parce qu'elle la rendait faible. Et Dieu savait que Deirdre détestait être faible. Ce fut donc avec une expression tout aussi ennuyée que factice qu'elle s'écarta de la porte et la laissa rentrer d'un geste de la main. Elle s'écarta suffisamment d'elle pour que quand elle pénètre dans la pièce, elle ne la touche pas sinon Deirdre savait qu'elle serait déjà incapable de se contrôler. Ensuite, elle ferma les yeux une seconde, prit une brève inspiration et claqua la porte en sachant que maintenant, elles étaient seules et qu'elle pouvait faire ce qu'elle désirait. Aies l'air sûre de toi et laisse-la venir à toi. Hors de question de laisser cette fille gagner. Jamais. « Tu m'excuseras pour le côté bordélique, ma colocataire ne connaît pas vraiment le mot rangement. » Deirdre pinça les lèvres une seconde, levant les yeux au ciel quand elle vit des feuilles dans tous les sens. C’était ridicule. Ridiculement inorganisé. Elle devait perdre un temps fou à chercher dans ce bazar. « Alors ? Maintenant que tu es là, tu comptes me dire ce que tu veux ou on va bavarder du beau temps ? Sérieusement qu’est-ce que tu veux ? » Très aimable, Deirdre vous l’accordait. Mais quand elle était tendue, elle n’avait pas pour principe d’être agréable. Surtout avec les gens qui étaient la cause de ladite tension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 116
⇝ Âge réel : 27
⇝ Date d'inscription : 03/02/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Il me reste un peu de place...
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   Sam 11 Fév - 19:16

Deirdre me laissa entrer. Je mettais un pied devant l'autre, avec peu d'assurance. Je me raidis quand j'entendis la porte se fermer derrière moi. J'étais seule, dans la même pièce qu'elle. J'essayais de ne pas montrer que je tremblais, car oui, je tremblais. Je commençais à réfléchir. Deirdre était agacée à l'idée que je sois là. J'allais en profiter. J'hésitais à me retourner. La simple idée de la toucher me donnais envie de lui sauter dessus; là, maintenant. C'est sa sale remarque qui me donna envie de la taquiner. " ...ou on va bavarder du beau temps ?". Je pensais tellement à ma haine envers elle que ce que je voulais, c'était de tourner autours du pot. Je me retournais, le sourire au lèvre. Je restais prudente, en ne la regardant pas dans les yeux.
« Oh, et bien écoute. Ça me fais très plaisir d'être en ta compagnie! »
Je faisais exprès de m'asseoir sur son lit, en me mettant à l'aise. J'enlevais mes chaussures et mon gilet. Je m'assis en tailleur en plein milieu de son lit et commençais à faire des petit bond sur moi-même.
« Mon lit est un peu moins agréable que le tien! »
J'adorais être casse pied. Surtout avec elle. Mais j'étais sur son lit. Et tôt ou tard je devrais dégager. Sauf que d'un coup, je réalisais que j'étais sur son lit. Là je me remis à trembler. La seule chose que je voulais, c'était de la prendre et de l'entrainer vers moi. Je fixais le lit. Oui, bonne idée. Si seulement je pouvais agir à mon aise. J'essayais de maintenir une conversation.
« Tu vas bien? »
Bravo, bravo Romane! Très bien choisis, pour quelqu'un qui veut dire à son amante qu'elle la déteste, et qu'elle aimerait que leur petit jeu s'arrête. Le truc, c'est que plus les secondes passaient, plus je sentais la tension monter. J'étais déboussolée. Mais je ne devais pas céder, pas cette fois. Pour le nombre de fois où c'est moi qui l'avait fais, parce que Mademoiselle étais trop têtue pour le faire. Je continuais à la taquiner, à la pousser à bout. C'était drôle amusant. Mais j'espérais que ça ne se retournerais pas contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 94
⇝ Âge réel : 25
⇝ Date d'inscription : 17/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Désolé, je peux plus.
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   Sam 11 Fév - 20:32

Voir Romane s’asseoir sur son lit après le commentaire précédent qu’elle venait de lui dire, éludant soigneusement la question qu’elle lui avait posé – à deux reprises – donna à Deirdre une furieuse envie de la frapper. Parce que Deirdre pouvait cogner. Elle l’avait fait une fois. Deux fois en fait. Une fois où un mec lui avait la main au cul et où elle était énervée. Elle l’avait peut-être castrée, elle n’en savait rien mais elle savait qu’elle avait frappé à fort et que le mec était parti chialer dans les jupes de sa mère. Une autre fois, c’était une fille mais elle ne s’en rappelait pas vraiment parce qu’elle était saoule. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’elle lui avait balancé un shoot de vodka au visage et qu’elle lui avait versé un seau de glaçon dans sa jupe. Bizarrement, Deirdre pensait avoir couché avec cette fille mais ce n’était qu’un vague souvenir. Néanmoins, là, elle n’était pas sûre de vouloir vraiment étrangler ou frapper Romane. Parce qu’elle était assise sur son lit. Son lit et mon Dieu qu’elle avait envie de la plaquer contre le matelas et de l’embrasser comme s’il n’y avait pas de lendemain. Elle aurait pu lui faire mal, mordre sa lèvre pour sortir le sang couler et évacuer la rage qu’elle ressentait. Mais elle devait lui résister. Pourtant, quand elle sautilla un peu sur le matelas, lançant une remarque stupide qu’elle n’écouta d’une oreille, son regard se plaça directement sur sa poitrine qu’elle avait dévoilée un peu plus à son regard en se mettant un t-shirt. Elle n’avait qu’à s’approcher pour passer la main sous son maillot et la caresser jusqu’à la faire gémir, l’assouvir sous son autorité, gagner cette nouvelle bataille. Parce que Romane était aussi compétitive qu’elle et que chaque rencontre était le moyen de battre l’autre. Peut-être que Deirdre avait un avantage parce qu’elle était bien plus méchante que la brune. Honnêtement, elle n’avait aucune limite. On pouvait l’acheter, elle pouvait détruire quelqu’un si c’était pour gagner ou juste être une garce parce que ça l’amusait. Deirdre pouvait être une personne des plus adorables mais son côté égoïste prenait si facilement le dessus qu’elle pouvait devenir détestable. De toute façon, elle n’avait pas envie d’être agréable avec Romane. Aussi, quand cette dernière lui demanda si elle allait, Deirdre eut la certitude que cette dernière se moquait d’elle. L’autre option aurait voulu dire qu’elle était totalement stupide et l’idée ne plaisait guère à la blonde. Elle aimait se dire que ses conquêtes avaient un certain quotient intellectuel. Elle s’approchait rapidement d’elle. Deirdre avait perdu le contrôle d’elle au moment même où elle était entrée dans la pièce mais là, elle n’arrivait même plus à prétendre le contraire. Elle grimpa à genoux sur le lit et lui agrippa l’épaule, fortement pour lui faire mal et aussi pour empêcher sa main d’aller migrer ailleurs. « Je ne suis pas d’humeur chérie, si tu veux écarter les jambes, fais-le maintenant ou vire de ma piaule, ok ? Tes sautes d’humeurs me gonflent plus qu’autres choses alors dis-ce que tu as dire, fais ce que tu veux faire et casse-toi dès que t’as fini. Compris ? » C’était rabaissant mais Deirdre n’en avait rien à faire, tout ce qu’elle voulait, c’était la faire souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 116
⇝ Âge réel : 27
⇝ Date d'inscription : 03/02/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Il me reste un peu de place...
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   Dim 12 Fév - 10:23

Apparemment, je l'avais bien poussé à bout. Car elle se jeta sur son lit et m'attrapa violemment l'épaule. Elle me rabaissa presque aussi méchamment que si elle parlait à sa pire ennemie. C'était peut-être même le cas! Tant mieux, j'aimais ça. Sauf que, au lieu de me rabaisser comme elle le voulait, j'explosais de rire. Tellement fort que, si la porte était ouverte, on m'aurait entendu à des kilomètres à la ronde. C'était un rire nerveux, fatigué de lui résister. La main de Deirdre touchait mon épaule. Sa peau sur la mienne. C'est là que je commençais à me lâcher un peu. Je jurais dans ma tête que, si j'emportais cette manche, Alex serait fier de moi. Le sourire au lèvre, je me relevais un peu pour faire basculer Deirdre en arrière, de façon à ce que je sois au dessus d'elle. Je commençais à caresser sa cuisse droite. J'étais enjouée.
« Et bien, Deirdre, détends toi un peu! Tu es tendue comme un string. »
A ces mots, je passais ma main sous sa chemise. Étant donné que je faisais ça pour 'gagner', je ne ressentais rien. Sauf l'envie folle d'arrêter d'être en compétition avec elle. Mais, c'est impossible. Elle le sait que je la déteste. C'est ça qui est bon. C'est ça qui m'attire chez elle, hormis son corps. Le fait de se résister, infiniment. J'adorais ça. Je me fichais complètement si elle avait comprit ce que je faisais, ou pas. Je me contentais de jouer ce jeu de provocation. Et là, j'avais presque envie de lui murmurer à l'oreille ' je te hais, sale garce'.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 94
⇝ Âge réel : 25
⇝ Date d'inscription : 17/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Désolé, je peux plus.
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   Dim 12 Fév - 18:25

L’éclat de rire envoya des frissons glacés dans tout le corps de Deirdre. C’était comme des éclats de glace qui circulaient dans ses veines et qui gelaient son corps entier. Il était tellement inattendu et… Moqueur. Oui, moqueur. Et en toute honnêteté, la fierté de Deirdre était généralement – pour ne pas dire tout le temps – mal placée. Et elle le prit mal. Parce qu’elle se moquait d’elle. Parce qu’elle pensait pouvoir la surplomber. La battre. Et personne ne la battait. Elle avait même risqué sa vie plusieurs fois pour s’assurer que ça n’arriverait pas. Et là… La rage fut tellement violente qu’elle réchauffa son corps, fit battre son sang dans ses veines tellement fort que ses veines devinrent plus visibles sur son corps. Elle se laissa nonchalamment basculer sur le lit, la mâchoire serrée au possible devant l’air supérieur de la brune qui la surplombait maintenant de toute sa hauteur. Elle pensait qu’elle était en position inférieure ? Croyait-elle vraiment pouvoir la soumettre ? Leurs rencontres ressemblaient désormais plus à des batailles impitoyables qu’à des étreintes passionnées bien que les deux se rejoignaient toujours. Elles ne cherchaient pas à donner du plaisir à l’autre mais à assouvir l’autre sous ses baisers, ses caresses. C’était devenu un jeu presque malsain. Et ce fut pourquoi quand la main de Romane doucement sur sa cuisse droite, elle ne ressentit rien. Juste dans la haine quand cette dernière lâcha son pitoyable commentaire. Elle ne pouvait pas faire mieux ? Mais que lui avait-il prise de faire de cette fille son amante ? Elle n’en valait pas la peine. La haine était bien trop forte pour que les doigts qui se glissaient sous sa chemise lui procurent le moindre plaisir et même si ça avait été le cas, elle aurait préféré serrer les dents au point de s’en faire mal plutôt que de lui montrer qu’elle était réceptive à son toucher. Deirdre avait conscience qu’à cet instant, la première qui abaissera les armes reconnaîtrait la supériorité de l’autre et elle n’allait pas cela arriver. Elle rentra donc dans son jeu, s’installant plus confortablement dans le lit – une de ses mèches de cheveux s’était coincée dans son dos et la tirait désagréablement – avant de lever la main et de la poser au creux des reins de la jeune femme, appuyant dessus – avec peu de douceur – pour forcer son corps à se cambrer et à se rapprocher du sien. Aussi, si elle respirait exagérément fort, sa poitrine se soulevait et allait frôler celle de sa partenaire. « Normal d’être tendue quand on a fille comme toi dans son lit. Tu es aussi agréable à toucher et à regarder que ma grand-mère morte depuis quatre ans pour te dire. Donner du plaisir à ton partenaire tu sais faire ou tu préfères ressembler à une vierge sans expérience ? Pour la petite information, ça ne te rend pas désirable du tout. » Un sourire méchant se dessina sur les lèvres de Deirdre et elle se redressa légèrement, ses lèvres allant frôler l’oreille de la brune et son souffle se perdre dans sa nuque. « Oh et confidence pour confidence. L’unique raison pour laquelle je continue à coucher avec toi, c’est parce que j’adore te voir gémir comme la dernière des catins sous mes caresses et aussi parce que j’entretiens un pari avec moi-même pour savoir si un jour ou oui, tu sauras me provoquer un minimum de plaisir ou si je vais devoir continuer à simuler le temps que je me lasse de toi. » Et sans plus de cérémonie, sa langue s’amusa avec le lobe de son oreille, taquinant la chair sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 116
⇝ Âge réel : 27
⇝ Date d'inscription : 03/02/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Il me reste un peu de place...
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   Dim 12 Fév - 19:17

J'éclatais encore une fois de rire. Deirdre est un peu naïve certaines fois. Je la repoussais violemment. Cette fille est une idiote. Je me demande encore comment j'ai fais pour supporter maintes fois ses réflexions, inutiles et pathétique. Je m'étais mise debout, et je remettais mon gilet. Je laissais mes chaussures et me positionnais en face d'elle. En temps normal, ça aurait été le moment où j'aurais cédé, où je me serais emportée. Mais sa remarque, je ne l'avais pas digérée. Depuis le temps que nous nous étions progressivement habitué à nos ébats en cachette, jamais elle ne m'avait dit quelque chose d'aussi blessant. Je ne sais pas pourquoi, mais ça me donna même envie de fondre en larme. Je ravalais difficilement mes pleurs, et répondis à Deirdre, le plus calmement possible.
« Mais Deirdre, quand vas-tu te décider à grandir? Tu es si... pathétique. »
J'allais dans la salle de bain. Leur salle de bain, avec le moins de gêne possible. je savais que ça la dérangerait que je me sente à ce point comme dans mon dortoir. Je me calais devant le miroir, et commençais à me recoiffer. J'attendis un bel instant avant de sortir la tête pour regarder Deirdre.
« Au fait, je te signal que tu devrais apprendre à mieux t'épiler les jambes. C'est... pas très agréable. Oups.»
Je levais les yeux au ciel. J'avais fais exprès de sortir une sale réplique, aussi intelligente que les siennes. Des remarques sans intérêts, blessantes, et même que n'importe qui s’abstiendrait de le dire. J'avais de la chance d'être tombée sur un point où Deirdre ne pouvait pas me devancer. Je suis une adepte des esthéticiennes de grandes renommée. Le genre qui ne laisse rien au hasard. C'est bien pour cela que je pouvais en être fière. Là, je laissais Deirdre dans sa réflexion, en espèrent qu'elle avait comprit à quel point ce qu'elle avait dit était mal-placé. Je n'avais même plus envie de la toucher, contrairement à il y a 20 minutes. Même, cette idée me répugnait. Je savais aussi que je pouvais toujours courir pour obtenir des excuses, mais au moins, qu'elle s'en rende compte. Mais cela devait paraitre normal pour elle. Je ne l'avais jamais vraiment vue bien s'entendre avec quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 94
⇝ Âge réel : 25
⇝ Date d'inscription : 17/01/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Désolé, je peux plus.
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   Dim 12 Fév - 19:57

Deirdre n’était pas quelqu’un qui acceptait d’avoir tort. Qui remettait son avis en question. Si elle le disait, c’était qu’elle avait forcément raison. Aussi, pas une seule seconde elle ne pensa que ses répliques n’avaient pas pu faire mouche, qu’elles n’avaient pas pu blesser Romane parce qu’après tout, elle était un génie et ce qu’elle avait dit était donc forcément génial donc forcément blessant puisque dit pour faire mal. Le second rire la brune lui parut donc peu naturel. Peut-être était-ce faux mais pourquoi envisager une autre solution quand elle était convaincue d’avoir raison ? Si elle avait pu, elle aurait haussé les épaules mais allongée comme elle était, ce n’était pas vraiment réalisable et elle se contenta de fixer la brune avec un regard agacé, dégoûté et en même temps frustré. Parce que si elle était certaine d’avoir fait mouche, elle aurait voulu que l’autre répondre. Mais elle fuyait. C’était une victoire mais au goût amer. A cet instant, la réplique de Romane qu’elle venait tout juste de formuler raisonner en elle comme un écho des plus désagréables. Elle la regarda partir dans la salle de bain, notant qu’elle n’avait strictement rien à faire là-bas mais pas assez agacé pour lui dire de dégager ses fesses de son domaine privé. En fait, elle avait raison. Elle était pathétique. Pas parce que ses remarques étaient dignes d’un enfant de cinq ans, non. Ses répliques étaient géniales et elle le revendiquait. Non, c’était parce qu’elle réalisait qu’elle aurait voulu que l’autre reste. Parce que même si l’autre était aussi agréable qu’une… Quoi déjà ? Qu’avait-elle dit ? Peu importait en fait, elle l’avait bien tourné mais la vérité était qu’elle ne simulait pas quand Romane était en train de l’embrasser, de la caresser. Bien sûr, rien ne permettait de dire qu’elle mentait mais elle, elle savait la vérité. Et c’était déplaisant. Damn. Elle voulait coucher avec elle alors qu’elle était agacée contre elle, c’était tellement ironique. Quand elle revint prête à partir, elle lança une remarque qui vexa hautement la blonde. Ses jambes étaient épilées ! Elle y veillait consciencieusement chaque jour, cherchant le moindre petit poil blond avec sa pince épilée. Parce que ses jambes, c’était ses atouts. En boite de nuit, avec une mini-jupe, elles faisaient fureur. La blonde ressentit l’envie de lui coller ses jambes sous le nez jusqu’à ce qu’elle admette avoir tort mais elle admettait facilement que ça ce n’était pas des plus mature. Mon Dieu, cette fille l’énervait. Elle squattait sa salle de bain et remettait en doute son hygiène et… Sa salle de bain ? L’idée surgit d’un coup et un sourire amusé se dessina sur les lèvres de la blonde. Elle le savait, pour gagner la guerre, il fallait parfois renoncer à des batailles. « Vraiment ? Merci de me l’avoir fait remarqué, je vais aller de ce pas régler le problème – elle se releva – dans la salle de bain – ses doigts firent sauter deux boutons de sa chemise – et une fois que ça sera réglé, j’irais m’amuser un peu – deux autres boutons furent défaits – avec une personne qui m’apprécie et qui sait apprécier mon corps contrairement à d’autres – les deux derniers boutons furent enlevés et la chemise laissa apparaître un ventre plat et ferme et une poitrine enfermée dans un soutien-gorge de satin noir. Quant à toi, j’espère que tu passeras une bonne soirée à ne pas satisfaire quelqu’un. » Elle lui fit un signe grossier de la main, se fichant d’être vulgaire. La chemise chuta au sol et sans un regard, Deirdre partit vers la salle de bain en espérant – pathétiquement – que l’autre la rejoindrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

To know who am I
⇝ Messages : 116
⇝ Âge réel : 27
⇝ Date d'inscription : 03/02/2012

It's more personal

Feuille de personnage
⇝ RP: Il me reste un peu de place...
⇝ Relationship:

MessageSujet: Re: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   Jeu 23 Fév - 18:19

Deirdre avait fait exprès de jouer le jeu. Cela me mettais hors de moi. Je pris sur moi, en me disant que le mieux était de ne pas céder, jamais. UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

To know who am I

It's more personal

MessageSujet: Re: I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I am your sex session, but I love it [Deirdre&Romane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CLES 2 et C2I2E - report session 2012
» Inscription à l'etranger pour la session de janvier
» BAC SESSION 2009
» ENS Session 2009
» Programme des enseignements artistiques session 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: UNIVERSITE D'AUSTRALIE :: Extérieur :: Dortoirs des femmes :: Dortoir de Deirdre M. Blackburn & Pearl L. Cornwells-